États-Unis : un MRE appelle à l’aide pour sauver son restaurant menacé de fermeture

4 avril 2023 - 23h30 - Monde - Ecrit par : S.A

Un Marocain résidant aux États-Unis, gérant d’un restaurant est sur le point de perdre son établissement sis à Burlington à cause du propriétaire du local commercial qu’il a loué qu’il accuse de racisme et qui a plus que doublé le prix du loyer. Il appelle les personnes de bonne volonté à l’aide.

Ali Amrani risque de perdre Little Morocco Cafe, son restaurant familial situé sur l’avenue Winooski Nord, à Burlington, mis en service en décembre 2018. Le loyer du local commercial de 150 mètres carrés qui abrite l’établissement passera de 2000 à 5000 dollars le 31 juillet prochain, fin de son contrat de bail de cinq ans avec Hinsdale Properties, propriétaire du bien immobilier. Le manager de la société Hinsdale Properties, Jacob Hinsdale confirme l’augmentation du loyer. Toutefois, il nuance : ce n’est pas une question d’argent. Il s’agit plutôt de la relation entre Amrani et lui. Il évoque une mauvaise communication, des violations du Code de la santé et un manque de respect général de la part du MRE, rapporte le site vtdigger.org.

À lire :États-Unis : un restaurant marocain en conflit avec l’influenceuse « Poupette Kenza »

« Il s’est montré très impoli, il est incroyablement difficile de travailler avec lui et il n’a pas réagi, a déclaré Hinsdale. C’est frustrant de passer pour le méchant alors que j’essaie d’avoir un bon locataire. » Amrani qui a entre-temps décidé de vendre son commerce à cause de l’augmentation du loyer bat en brèche son argumentation. Il accuse Jacob Hinsdale de racisme. « Quelles options a-t-il laissées en me disant qu’il ne voulait pas louer son bien à des gens comme moi ? Alors oui, nous l’avons inscrit sur la liste, mais nous l’avons fait après le 21 septembre 2022, date à laquelle il a fait cette déclaration raciste », a déclaré le propriétaire du Little Morocco Cafe par courrier électronique. Hinsdale assure que Amrani a déformé ses propos.

À lire :Victime de racisme, un couple marocain ferme son restaurant en France

Les relations restent tendues entre les deux hommes. Aujourd’hui, Amrani appelle les personnes de bonne volonté à l’aide (dons financiers et assistance juridique gratuite), pour sauver son restaurant familial connu pour avoir offert des repas gratuits aux personnes vulnérables pendant la pandémie de Covid-19 grâce au programme Everyone Eats de l’État. « Ils volent le gagne-pain de notre famille. S’il vous plaît, aidez-nous, car nous n’avons pas les moyens de lutter contre cela. Nous vous demandons à tous de venir nous aider à maintenir en vie notre petite entreprise familiale », lance le MRE dans un communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Racisme - Restauration - MRE

Aller plus loin

Le restaurant de la famille de Jamal Ben Saddik, cible d’une nouvelle attaque

À Borgerhout (Anvers), le restaurant appartenant à la famille du kickboxeur belgo-marocain Jamal Ben Saddik a été, pour la troisième fois, la cible d’une attaque dans la nuit de...

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes...

États-Unis : un restaurant marocain en conflit avec l’influenceuse « Poupette Kenza »

Le restaurant marocain Dar Yemma basée à Astoria, aux États-Unis, est victime d’une campagne de harcèlement de la part de l’influenceuse française Kenza Benchrif, plus connue...

Royaume-Uni : un restaurant marocain évite de justesse le retrait de sa licence

Au Royaume-Uni, la licence d’un restaurant marocain de Peterborough a été suspendu pendant deux semaines après la découverte d’un homme travaillant illégalement dans sa cuisine....

Ces articles devraient vous intéresser :

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.

Un nouveau service pour les MRE

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine simplifie une fois de plus la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en mettant en place une nouvelle procédure pour la délivrance des « Prestations consulaires de proximité »...

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au Maroc pour voir leurs proches. Le ministre marocain du Transport et de la...

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Retraités MRE : les conditions d’octroi de l’abattement de 90% (douane)

Depuis plusieurs années maintenant, la douane marocaine a mis en place un abattement de 90 % pour les MRE retraités souhaitant dédouaner leur véhicule au Maroc. Pour ce faire, plusieurs conditions sont requises comme expliqué dans le dernier guide...