États-Unis : un MRE appelle à l’aide pour sauver son restaurant menacé de fermeture

4 avril 2023 - 23h30 - Monde - Ecrit par : S.A

Un Marocain résidant aux États-Unis, gérant d’un restaurant est sur le point de perdre son établissement sis à Burlington à cause du propriétaire du local commercial qu’il a loué qu’il accuse de racisme et qui a plus que doublé le prix du loyer. Il appelle les personnes de bonne volonté à l’aide.

Ali Amrani risque de perdre Little Morocco Cafe, son restaurant familial situé sur l’avenue Winooski Nord, à Burlington, mis en service en décembre 2018. Le loyer du local commercial de 150 mètres carrés qui abrite l’établissement passera de 2000 à 5000 dollars le 31 juillet prochain, fin de son contrat de bail de cinq ans avec Hinsdale Properties, propriétaire du bien immobilier. Le manager de la société Hinsdale Properties, Jacob Hinsdale confirme l’augmentation du loyer. Toutefois, il nuance : ce n’est pas une question d’argent. Il s’agit plutôt de la relation entre Amrani et lui. Il évoque une mauvaise communication, des violations du Code de la santé et un manque de respect général de la part du MRE, rapporte le site vtdigger.org.

À lire :États-Unis : un restaurant marocain en conflit avec l’influenceuse « Poupette Kenza »

« Il s’est montré très impoli, il est incroyablement difficile de travailler avec lui et il n’a pas réagi, a déclaré Hinsdale. C’est frustrant de passer pour le méchant alors que j’essaie d’avoir un bon locataire. » Amrani qui a entre-temps décidé de vendre son commerce à cause de l’augmentation du loyer bat en brèche son argumentation. Il accuse Jacob Hinsdale de racisme. « Quelles options a-t-il laissées en me disant qu’il ne voulait pas louer son bien à des gens comme moi ? Alors oui, nous l’avons inscrit sur la liste, mais nous l’avons fait après le 21 septembre 2022, date à laquelle il a fait cette déclaration raciste », a déclaré le propriétaire du Little Morocco Cafe par courrier électronique. Hinsdale assure que Amrani a déformé ses propos.

À lire :Victime de racisme, un couple marocain ferme son restaurant en France

Les relations restent tendues entre les deux hommes. Aujourd’hui, Amrani appelle les personnes de bonne volonté à l’aide (dons financiers et assistance juridique gratuite), pour sauver son restaurant familial connu pour avoir offert des repas gratuits aux personnes vulnérables pendant la pandémie de Covid-19 grâce au programme Everyone Eats de l’État. « Ils volent le gagne-pain de notre famille. S’il vous plaît, aidez-nous, car nous n’avons pas les moyens de lutter contre cela. Nous vous demandons à tous de venir nous aider à maintenir en vie notre petite entreprise familiale », lance le MRE dans un communiqué.

Sujets associés : États-Unis - Racisme - Restauration - MRE

Aller plus loin

Victime de racisme, un couple marocain ferme son restaurant en France

Après des menaces et insultes racistes répétées, Audrey et Brahim ont été contraints de fermer leur restaurant à Fouvent-Saint-Andoche (Haut-Saône). Des habitants et élus de la...

« Hamas Tacos » : un restaurant halal échappe de peu à la fermeture

À l’heure où la guerre entre Israël et le Hamas continue de faire rage, une lettre manquante a failli conduire à la fermeture d’un restaurant de fast-food halal à Valence, dans...

Royaume-Uni : un fast-food marocain s’installe à Winchester

À Winchester, un fast-food marocain occupe désormais les locaux de Bona Fides Fish and Chips et propose une gamme de produits alimentaires de restauration rapide.

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les transferts des Marocains du monde toujours en hausse

Au premier semestre de l’année, les envois des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont atteint plus de 47,04 milliards de dirhams contre 44,33 milliards par rapport à la même période de l’an dernier.

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

MRE : Peut-on importer une voiture de location au Maroc ? 

La douane marocaine vient de publier une nouvelle version de son guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger. Une section dédiée à l’importation par les MRE des voitures de location. Qu’en est-il ?

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

MRE : la détaxe au Maroc, comment ça marche ?

Si vous êtes un Marocain résidant à l’étranger (MRE) en visite au Maroc, vous pouvez prétendre à un remboursement de certains de vos achats. Le dernier guide de la douane marocaine apporte des détails sur ce sujet.

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

MRE : le port Tanger Med établit un calendrier prévisionnel d’affluence

Démarré le 15 juin dernier, l’opération Marhaba 2022, le plus grand mouvement migratoire entre l’Europe et le Maroc, se poursuit normalement. Afin d’anticiper les périodes de forte affluence, le port de Tanger Med Passagers, première porte d’entrée des...

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.