L’Europe inflige un camouflet à l’Espagne

26 juin 2021 - 20h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne ont condamné et rejeté jeudi, « les tentatives des pays tiers d’instrumentaliser les migrants à des fins politiques ». Le Maroc n’est pas cité dans le texte final.

Les dirigeants européens ont, à l’occasion de leur sommet ouvert jeudi, souligné que de récents « événements liés à la migration sont préoccupants et nécessitent une vigilance continue et une action urgente ». Dans ce sens, ils ont appelé à « intensifier les partenariats et la coopération avec les pays d’origine et de transit » des migrants, afin de « prévenir les pertes en vies humaines et de réduire la pression aux frontières européennes ». Les chefs d’État et de gouvernement de l’UE n’ont pas manqué de saluer la baisse significative des flux migratoires au cours de ces dernières années, fruit des actions menées par l’UE.

À lire : L’Europe met à mal ses relations avec le Maroc

L’Exécutif européen a demandé à la Commission européenne et au Haut représentant de l’UE pour la politique étrangère, Josep Borrell, d’élaborer un plan d’action opérationnel dès l’automne de cette année pour les pays d’origine et de transit « prioritaires », sans donner de précision sur les pays concernés. Mais il semble évident que le Maroc, déjà sanctionné par une résolution du parlement européen pour avoir « provoqué » la crise migratoire de Ceuta, en réaction à l’accueil de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño, fait partie de cette liste de pays « prioritaires », fait savoir EFE.

À lire : L’Europe veut sanctionner le Maroc pour « instrumentalisation » de migrants

Le débat sur les crises migratoires actuelles n’a pas été initié par le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, précisent des sources diplomatiques à EFE qui indiquent qu’il a été plutôt soulevé à la suite de l’arrivée des migrants, principalement des Syriens, des Irakiens et des Iraniens dans l’UE en provenance de la Biélorussie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Union européenne - Ceuta (Sebta) - Biélorussie

Aller plus loin

L’Europe veut sanctionner le Maroc pour « instrumentalisation » de migrants

Le Conseil de l’Union européenne donnera jeudi un signal fort aux pays tiers comme le Maroc ou la Biélorussie, qui « instrumentalisent » les migrants à des fins politiques et...

L’Europe pourrait voter une résolution condamnant le Maroc

Le groupe politique espagnol Ciudadanos (C’s) demande au parlement européen de voter une résolution pour sanctionner le Maroc pour violation des droits des mineurs dans la crise...

L’Europe met à mal ses relations avec le Maroc

Le parlement européen a adopté jeudi 10 juin « une résolution sur la violation de la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant et l’instrumentalisation des...

Les sanctions de l’Europe contre le Maroc renforcent la crise avec l’Espagne

Les sanctions de l’Union européenne condamnant le Maroc qui aurait laissé entrer en masse des migrants à Ceuta les 17 et 18 mai, font craindre une réaction du royaume et ne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.