L’Europe inflige un camouflet à l’Espagne

26 juin 2021 - 20h20 - Ecrit par : A.P

Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne ont condamné et rejeté jeudi, « les tentatives des pays tiers d’instrumentaliser les migrants à des fins politiques ». Le Maroc n’est pas cité dans le texte final.

Les dirigeants européens ont, à l’occasion de leur sommet ouvert jeudi, souligné que de récents « événements liés à la migration sont préoccupants et nécessitent une vigilance continue et une action urgente ». Dans ce sens, ils ont appelé à « intensifier les partenariats et la coopération avec les pays d’origine et de transit » des migrants, afin de « prévenir les pertes en vies humaines et de réduire la pression aux frontières européennes ». Les chefs d’État et de gouvernement de l’UE n’ont pas manqué de saluer la baisse significative des flux migratoires au cours de ces dernières années, fruit des actions menées par l’UE.

À lire : L’Europe met à mal ses relations avec le Maroc

L’Exécutif européen a demandé à la Commission européenne et au Haut représentant de l’UE pour la politique étrangère, Josep Borrell, d’élaborer un plan d’action opérationnel dès l’automne de cette année pour les pays d’origine et de transit « prioritaires », sans donner de précision sur les pays concernés. Mais il semble évident que le Maroc, déjà sanctionné par une résolution du parlement européen pour avoir « provoqué » la crise migratoire de Ceuta, en réaction à l’accueil de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño, fait partie de cette liste de pays « prioritaires », fait savoir EFE.

À lire : L’Europe veut sanctionner le Maroc pour « instrumentalisation » de migrants

Le débat sur les crises migratoires actuelles n’a pas été initié par le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, précisent des sources diplomatiques à EFE qui indiquent qu’il a été plutôt soulevé à la suite de l’arrivée des migrants, principalement des Syriens, des Irakiens et des Iraniens dans l’UE en provenance de la Biélorussie.

Tags : Immigration clandestine - Union européenne - Ceuta (Sebta) - Biélorussie

Aller plus loin

Les sanctions de l’Europe contre le Maroc renforcent la crise avec l’Espagne

Les sanctions de l’Union européenne condamnant le Maroc qui aurait laissé entrer en masse des migrants à Ceuta les 17 et 18 mai, font craindre une réaction du royaume et ne...

L’Europe veut sanctionner le Maroc pour « instrumentalisation » de migrants

Le Conseil de l’Union européenne donnera jeudi un signal fort aux pays tiers comme le Maroc ou la Biélorussie, qui « instrumentalisent » les migrants à des fins politiques et pour...

L’Europe pourrait voter une résolution condamnant le Maroc

Le groupe politique espagnol Ciudadanos (C’s) demande au parlement européen de voter une résolution pour sanctionner le Maroc pour violation des droits des mineurs dans la crise...

L’Europe met à mal ses relations avec le Maroc

Le parlement européen a adopté jeudi 10 juin « une résolution sur la violation de la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant et l’instrumentalisation des...

Nous vous recommandons

Abdellatif Hammouchi continue sa tournée mondiale

Le périple du Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du Territoire, Abdellatif Hammouchi continue. Après sa visite de travail de deux jours aux États-Unis, il se trouve actuellement en...

Gianni Infantino : « Il est possible d’organiser la Coupe du monde au Maroc »

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, évoque la possibilité d’organiser la coupe du monde dans un pays arabe comme le Maroc, l’Arabie saoudite et l’Égypte.

Marrakech : « Miss arabic beauty in the world » de retour

La 5ᵉ édition du festival « Miss Arabic Beauty in the World » est prévue du 16 au 20 mars à Marrakech, sous le thème « promouvoir la diversité touristique dans la région de Marrakech-Safi ».

Ligue 1 : Achraf Hakimi affole déjà les compteurs de but (Vidéo)

Achraf Hakimi démarre le championnat français en trombe. Le joueur marocain s’est offert un but à la 19ᵉ minute lors du match qui a opposé le Paris Saint-Germain à Troyes.

Vahid Halilhodzic évoque son avenir à la tête de l’équipe du Maroc

Éliminés de la CAN 2021 en quarts de finale, les Lions de l’Atlas sont rentrés ce mardi matin au Maroc. Ils n’ont fait aucune déclaration à la presse, mais Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse, jeudi, au complexe Mohammed VI, pour revenir...

Les agressions continuent sur l’autoroute Casablanca-Rabat

L’insécurité sur les autoroutes continue de faire débat au Maroc, notamment sur l’axe Casablanca-Rabat. Le président de la Chambre des conseillers et son directeur de cabinet en ont été victimes sont sortis indemnes, mais leur voiture a subi des dégâts...

Un diplomate russe rassure le Maroc sur les livraisons de céréales

À l’instar des pays importateurs de céréales russes, le Maroc se retrouve en difficultés depuis quelques mois, avec la guerre en Ukraine. Une situation en voie d’amélioration selon le représentant commercial de la Russie au...

Diplomate algérien : le Makhzen est « calculateur, cynique, versatile et revanchard »

L’Algérie condamne le changement de position de l’Espagne sur le Sahara qu’elle considère comme une « deuxième trahison » après celle de 1975. Elle assure n’avoir pas été informée de ce « vil marchandage » entre le Maroc et...

Marocains du monde : combien d’argent puis-je introduire au Maroc ?

Chaque année, plusieurs personnes sont arrêtées par les services des douanes et la police au niveau des frontières pour « export » ou « import » illégal de devises. L’Office des changes est catégorique, si le MRE dépasse un certain montant, il doit absolument...

Škoda Auto augmente ses capacités de production au Maroc

La guerre russo-ukrainienne pousse le constructeur automobile tchèque Škoda Auto à augmenter ses capacités de production à Kénitra et à Tanger.