Exercice militaire maroco-américain : « African Lion 2021 » se poursuit

11 juin 2021 - 23h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

Démarré il y a quelques jours, l’exercice maroco-américain « African Lion 2021 » continue dans la région de Grayer Bihi, dans la province d’Assa-Zag. Cette opération se déroule sous la supervision du général de Corps d’armée, Belkhir El Farouk, Commandant la Zone Sud, et du Général de division Andrew M. Rohling, Commandant général adjoint pour l’Afrique et commandant de l’unité opérationnelle de l’armée.

Dans la région de Grayer Bihi, dans le sous-secteur Mehbes, deux exercices principaux sont au programme, a indiqué dans une déclaration, le colonel Hicham Amrani, chef de l’exercice «  African Lion 2021  », soulignant qu’il s’agit d’une activité de troupes aéroportées et d’une activité aérienne avec des tirs réels. En dehors de ces deux activités, il y aura également des formations des éléments des FAR dirigées par des instructeurs américains et marocains dans la même zone. Et le colonel Robert Perry, commandant des opérations du côté américain d’ajouter que ces entraînements représentent par ailleurs un moyen de collaboration avec le Maroc, afin de permettre aux forces engagées d’améliorer leur préparation.

Le général de Corps d’armée, Belkhir El Farouk, Commandant la Zone Sud, et le Général de division Andrew M. Rohling, Commandant général adjoint pour l’Afrique et commandant de l’unité opérationnelle de l’armée des États-Unis pour l’Europe méridionale et l’Afrique, dirigent ce 17ᵉ exercice combiné maroco-américain « African Lion 2021 » qui se poursuivra dans les régions d’Agadir, Tifnit, Tan-Tan, Mehbes, Tafraout, Ben Guérir et Kenitra jusqu’au 18 juin 2021. En plus des [tats-Unis et du Maroc, la Grande-Bretagne, le Brésil, le Canada, la Tunisie, le Sénégal, les Pays-Bas, l’Italie, l’Alliance Atlantique, ainsi que des observateurs militaires d’une trentaine de pays représentant l’Afrique, l’Europe et l’Amérique participent également à ce 17ᵉ exercice.

L’organisation de ce grand événement vise principalement à affermir les capacités manœuvrières des unités participantes, renforcer l’interopérabilité entre les participants en matière de planification et de conduite d’opérations interarmées dans le cadre d’une coalition, améliorer les tactiques, les techniques et les procédures, développer les aptitudes en matière de cyber-défense, consolider la coopération dans le domaine de la sécurité maritime… Dans le même cadre, un hôpital médicochirurgical de campagne sera mis en place au niveau d’Amlen (Tafraout) où des soins médicaux et chirurgicaux seront dispensés aux populations locales, par des équipes médicales de médecins et d’infirmiers des FAR et de l’Armée américaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Diplomatie - Défense - Armement - Forces Armées Royales (FAR)

Aller plus loin

African Lion : les États-Unis annoncent l’édition 2022 au Maroc

Les États-Unis ont annoncé le coup d’envoi très « prochainement » de la 18ᵉ édition de l’exercice militaire conjoint African Lion qui va se dérouler, encore une fois, au Maroc.

African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Le Maroc n’a pas inscrit l’Espagne sur la liste des participants à l’édition 2021 de l’exercice militaire African Lion, organisé chaque année par le royaume, en collaboration...

Démonstration de force des Forces armées royales (vidéo)

Les Forces armées royales (FAR) ont procédé à des manœuvres aéroterrestres lors de l’exercice combiné maroco-américain African Lion 2021 qui s’est déroulé du 7 au 18 juin dans...

Exercices militaires conjoints entre le Maroc et les Etats-Unis

Les armées marocaine et américaine s’activent pour l’organisation en juin, de African Lion, les plus grandes manœuvres militaires en Afrique. L’édition de 2020 n’avait pas eu...

Ces articles devraient vous intéresser :

Intempéries au Maroc : des hélicoptères de l’armée pour aider les populations touchées

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, des équipes relevant de la Fondation Mohammed V pour la solidarité et des Forces armées royales (FAR) acheminent des aides d’urgence aux populations touchées par les fortes intempéries et chutes de neige.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

L’armée marocaine reçoit de nouveaux hélicoptères

Airbus s’apprête à livrer aux Forces armées royales (FAR) marocaines ses deux premiers H135M destinés à la formation, au transport et au sauvetage.

Les avions F-35, un rêve inaccessible pour le Maroc ?

Plusieurs médias marocains et israéliens ont annoncé l’acquisition « imminente » par le Maroc des avions de combat américains F-35. Selon le Forum Far-Maroc, il ne s’agit en réalité que d’une rumeur « infondée ».

Industrie de défense : le Maroc franchit une nouvelle étape

Le Maroc ambitionne de faire partie du cercle restreint des pays leaders dans le domaine de l’industrie de l’armement. Le Conseil des ministres a adopté un décret portant création de deux zones d’accélération industrielles dédiées à l’industrie de...

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.