Explosion des importations marocaines de gaz via le GME, malgré les menaces algériennes

17 avril 2023 - 10h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Depuis l’activation du gazoduc Maghreb-Europe (GME) en sens inverse, les importations marocaines de gaz n’ont cessé d’augmenter, atteignant un pic de 820 gigawattheures en mars 2023, soit une hausse de 1 200 % par rapport à juin 2022.

Après la fermeture unilatérale fin 2021 par l’Algérie du gazoduc Maghreb-Europe transitant par le Maroc, ce dernier a cherché une alternative pour continuer à s’approvisionner en gaz. Près d’un an plus tard, le royaume a convenu avec l’Espagne d’importer du gaz via ce gazoduc en sens inverse. Selon l’accord, le Maroc achète du gaz naturel liquéfié (GNL) sur le marché international, le fait transformer par les usines de regazéification en Espagne avant de les convoyer sur son territoire via le GME.

À lire : Explosion des importations marocaines de gaz via le GME

D’après les données fournies par Enagás, Rabat a importé 60 gigawattheures de gaz en juin 2022, au début de l’accord avec Madrid. Au fil des mois, cette quantité s’est multipliée de façon exponentielle pour s’établir à 820 gigawattheures en mars 2023, fait savoir The Objective. Selon les experts, le mécanisme ibérique qui a rendu le prix du gaz en Espagne beaucoup plus compétitif, a contribué à cette hausse enregistrée ces derniers mois.

À lire : L’Espagne a démarré l’envoi du gaz vers le Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe

Enagás dispose d’un système pour mesurer chaque molécule de gaz transportée. Ainsi, elle est en mesure de prouver que l’hydrocarbure qui est envoyé au Maroc ne provient pas de gisements algériens. En avril 2022, l’Algérie avait menacé de rompre son contrat gazier avec l’Espagne si une seule molécule de son gaz était vendue au Maroc. L’Espagne lui a assuré que le gaz convoyé vers le royaume provient notamment des États-Unis.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Importations - Gaz

Aller plus loin

Malgré les menaces algériennes, l’Espagne accroît ses livraisons de gaz au Maroc

Malgré les pressions de l’Algérie, l’Espagne a continué à acheminer du gaz vers le Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe en sens inverse, multipliant par sept le volume de ces...

Le Maroc va pouvoir (enfin) importer du gaz depuis l’Espagne

Le Maroc et l’Espagne sont finalement parvenus à un accord pour permettre au royaume d’importer du gaz via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Explosion des importations marocaines de gaz via le GME

L’Espagne a accepté en juin dernier de rouvrir en sens inverse le gazoduc Maghreb-Europe (GME) fermé par l’Algérie depuis fin octobre 2021, pour permettre au Maroc d’importer du...

Le Maroc va acheminer du gaz depuis l’Espagne via le GME bientôt

La ministre marocaine de la Transition énergétique, Leïla Benali, a annoncé vendredi la réouverture, en sens inverse, du gazoduc Maghreb-Europe (GME) pour acheminer du gaz de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

Gazoducs, regazéification et hydrogène vert : les paris du Maroc

Le Maroc travaille à développer les énergies renouvelables pour garantir son indépendance énergétique. Les autorités du royaume ont prévu un plan ambitieux de construction d’oléoducs et de gazoducs pour atteindre cet objectif d’ici 2030.

GNL : Le Maroc se dote d’un terminal flottant à Nador West Med

Le Maroc s’apprêterait à lancer un appel d’offres pour la construction d’un terminal flottant de gaz naturel liquéfié (GNL) au port de Nador West Med.