Des exportateurs turcs de textiles se plaignent des tracasseries douanières au Maroc

15 octobre 2020 - 17h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Les entreprises turques protestent contre des retards inhabituels enregistrés dans les procédures douanières au Maroc. Ces plaintes interviennent au moment où le gouvernement a adopté un projet sur l’accord de libre-échange entre les deux pays.

Les retards dont se plaignent les exportateurs turcs durent déjà depuis quelques semaines. Il s’agit des opérateurs qui exportent des vêtements dans les pays d’Afrique du Nord, dont le Maroc qui a d’ailleurs amendé, la semaine dernière, l’accord de libre-échange Maroc-Turquie, en consignant une hausse pouvant aller jusqu’à 90% des droits de douane sur ces produits, indique l’agence de presse Reuters.

L’agence britannique dit avoir enregistré les témoignages anonymes de trois grands groupes industriels turcs, qui affirment avoir reçu des demandes inhabituelles de paperasses, occasionnant des retards inhabituels tant bien au Maroc qu’en Algérie.
Giyasettin Eyyupkoca est le responsable d’une association professionnelle turque. Il est irrité par la situation.« Le dédouanement de nos marchandises prend 10 à 12 jours, au lieu de deux jours habituellement ».

Il explique que ce sont les produits turcs qui sont visés. Ils disent être les victimes d’une sorte de tentative des pays d’Afrique du Nord d’évincer la Turquie du processus de recomposition des chaînes d’approvisionnement mondiales. Depuis la pandémie du coronavirus, plusieurs marques européennes sont à la recherche d’alternatives crédibles plus proches de l’Europe que la Chine. Le Maroc et la Turquie semblent être des candidats très sérieux, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Textile - Exportations - Accord de libre échange - Turquie - Douane marocaine - Plainte

Aller plus loin

Maroc : les exportations repartent à la hausse

Dans un contexte difficile marqué par la crise sanitaire due au coronavirus, l’espoir est permis pour certaines activités sectorielles, dont les exportations. Elles ont connu...

Concurrence déloyale : le Maroc veut "déchirer" l’accord de libre-échange avec la Turquie

Lors de la séance des questions hebdomadaires à la Chambre des représentants, le ministre marocain de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid...

Maroc : recul des importations et exportations à fin novembre

Les importations et exportations (automobile, textile et cuir et l’aéronautique) ont affiché respectivement un recul de 15,9% et 8, 4% à fin novembre 2020 par rapport à la...

Le Maroc maintient le droit de douane sur le textile turc

La douane marocaine a annoncé la prolongation d’un an de la mesure de sauvegarde sur les importations de produits d’habillement et de textile en provenance de Turquie.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Maroc : hausse de 21% des recettes douanières à fin novembre

À fin novembre dernier, la douane marocaine a recouvré plus de 76,81 milliards de dirhams, en hausse de 21,4% par rapport à la même période un an auparavant.

Maroc : les exportations automobiles dépassent les 100 MMDH à fin novembre

Les exportations marocaines dans le secteur automobile ont généré au terme des onze premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 100,37 milliards de dirhams, en augmentation de 35% par rapport à la même période de 2021.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Maroc : hausse des exportations automobiles à fin février 2023

Les exportations automobiles du Maroc ont atteint 21,6 milliards de dirhams (1,9 milliard d’euros) à fin février, soit une hausse de près de 50 % (40,5 %) par rapport à la même période de 2022.

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Maroc : les cigarettes vont coûter plus cher

Les prix des paquets de cigarettes connaîtront une hausse dès le 1ᵉʳ janvier au Maroc, conformément aux dispositions relatives au relèvement de la taxe intérieure de consommation (TIC) sur le tabac.