Recherche

Des exportateurs turcs de textiles se plaignent des tracasseries douanières au Maroc

© Copyright : DR

15 octobre 2020 - 17h00 - Economie

Les entreprises turques protestent contre des retards inhabituels enregistrés dans les procédures douanières au Maroc. Ces plaintes interviennent au moment où le gouvernement a adopté un projet sur l’accord de libre-échange entre les deux pays.

Les retards dont se plaignent les exportateurs turcs durent déjà depuis quelques semaines. Il s’agit des opérateurs qui exportent des vêtements dans les pays d’Afrique du Nord, dont le Maroc qui a d’ailleurs amendé, la semaine dernière, l’accord de libre-échange Maroc-Turquie, en consignant une hausse pouvant aller jusqu’à 90% des droits de douane sur ces produits, indique l’agence de presse Reuters.

L’agence britannique dit avoir enregistré les témoignages anonymes de trois grands groupes industriels turcs, qui affirment avoir reçu des demandes inhabituelles de paperasses, occasionnant des retards inhabituels tant bien au Maroc qu’en Algérie.
Giyasettin Eyyupkoca est le responsable d’une association professionnelle turque. Il est irrité par la situation.« Le dédouanement de nos marchandises prend 10 à 12 jours, au lieu de deux jours habituellement ».

Il explique que ce sont les produits turcs qui sont visés. Ils disent être les victimes d’une sorte de tentative des pays d’Afrique du Nord d’évincer la Turquie du processus de recomposition des chaînes d’approvisionnement mondiales. Depuis la pandémie du coronavirus, plusieurs marques européennes sont à la recherche d’alternatives crédibles plus proches de l’Europe que la Chine. Le Maroc et la Turquie semblent être des candidats très sérieux, précise la même source.

Mots clés: Turquie , Plainte , Douane marocaine , Exportations , Accord de libre échange , Textile

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact