Recherche

Forte croissance des exportations marocaines vers l’Afrique

© Copyright : DR

1er février 2021 - 13h00 - Economie - Par: J.K

Entre 2009 et 2019, le Maroc a œuvré pour le développement de son cadre d’échanges avec le reste de l’Afrique. La balance commerciale maroco-africaine est passée d’un déficit de 5,5 MMDH à un excédent de 3,7 MMDH.

Au cours des dix dernières années, la valeur des produits échangés a presque été multipliée par trois, passant à 8,3 milliards de dirhams à 21,6 milliards de dirhams, de 2009 à 2019. Un changement structurel de ces échanges a été remarqué à partir de 2015, année au cours de laquelle, le solde commercial marocain s’est accru.

En 2019, un excédent de 3,7 milliards de dirhams a été dégagé, contre un manque de 5,5 milliards de dirhams en 2009, sans oublier que le taux de couverture a augmenté à 120,8 % en 2019. Quant aux exportations marocaines vers l’Afrique, elles ont connu en dix ans, un taux d’accroissement annuel moyen de 10 %, soit à un rythme supérieur aux importations venant des pays africains, ayant atteint 17,9 milliards de dirhams en 2019, contre 13,7 milliards de dirhams en 2009, soit un taux d’accroissement annuel de 2,7 % en dix ans.

Le principal moteur de ce changement connu au cours des 10 dernières années est la diversification des exportations marocaines vers l’Afrique. Le Djibouti, le Sénégal, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire et l’Algérie représentent 43,5 % du volume global des expéditions marocaines vers l’Afrique en 2019. En dehors des produits alimentaires, le Maroc exporte aussi vers l’Afrique, des produits de l’industrie chimique, des produits agricoles, de sylviculture et de la chasse et autres.

Concernant les principales évolutions des secteurs importateurs venant de l’Afrique, l’Égypte, l’Algérie et la Tunisie représentent 77 % des achats du Maroc sur le continent. Toutefois, en 2019, il est constaté que, bien qu’ils soient diversifiés, certains secteurs ont commencé à se détériorer. C’est le cas de la fabrication d’autres produits minéraux non métalliques, de même, pour la fabrication de « meubles industries diverses ». Mais, le royaume importe moins de produits d’extractions de houille, de lignite et de tourbes, sans oublier les importations liées au raffinage de pétrole et autres produits d’énergie.

Mots clés: Algérie , Sénégal , Tunisie , Costa Rica , Exportations , Mauritanie , Afrique

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact