Espagne : l’extrême droite s’en prend à nouveau aux mineurs marocains

22 avril 2021 - 18h00 - Espagne - Ecrit par : J.K

Les mineurs étrangers non accompagnés perçoivent une somme mensuelle plus de dix fois supérieure à la pension d’une retraitée. C’est ce qui se lit sur une affiche électorale de la formation ultranationaliste Vox, troisième force politique de l’Espagne depuis les législatives de 2019, créant de véritables remous dans la capitale en cette période de campagne pour les élections régionales du 4 mai.

Cette affiche du parti d’extrême droite, est visible sur les murs d’une station de trains de banlieue de Madrid, rapporte l’AFP, décrivant qu’on y voit côte à côte, une femme, l’âge avancé, les cheveux blancs, l’air plutôt moche, et un jeune homme excité, avec sur la tête une coiffe, la bouche cachée sous un foulard et les yeux pixelisés. Au milieu des deux, poursuit le média, un message frappant : « Un Mena (mineur étranger non accompagné), 4 700 euros par mois, ta grand-mère, 426 euros de pension/mois ». Ainsi, les mineurs migrants non accompagnés, l’un des principaux thèmes de campagne de Vox, sont toujours dans le viseur des dirigeants de ce parti qui les accusent de vols ou d’agressions.

L’affiche a suscité une avalanche de réactions : c’est « une attaque contre les enfants les plus vulnérables de notre pays », a fustigé la ministre des Droits sociaux, Ione Belarra. À sa suite, via un communiqué commun, les ONG Caritas, Unicef et Save the Children, ont condamné, une « instrumentalisation » politique. Bien plus, le gouvernement de gauche de Pedro Sánchez, ainsi que plusieurs citoyens ont saisi le parquet de Madrid qui a ouvert mercredi une enquête pour incitation à la haine, fait savoir la même source.

Même Isabel Diaz Ayuso, la présidente conservatrice depuis 2019, grâce aux voix de Vox, et candidate à sa réélection, et qui n’exclut pas une nouvelle entente, n’a pas caché son indignation, déclarant mercredi que ce qu’affirme Vox sur cette affiche n’était pas « vrai » et était « hors de propos ». Elle fait d’ailleurs l’objet de fortes pressions lui intimant de se démarquer de toute alliance avec ce parti après le scrutin, si elle devait y recourir pour assurer sa réélection.

Mais que les mineurs non accompagnés puissent percevoir une telle somme ! Rien de tel, ont rejeté les autorités régionales contactées par l’AFP.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Elections - Enfant

Aller plus loin

Des mineurs marocains violemment agressés par la Guardia civil (vidéo)

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, on voit des agents de la Guardia Civil harceler et violenter un groupe d’immigrants clandestins. Parmi eux, des mineurs marocains.

Espagne : l’extrême droite fustige l’hébergement de mineurs marocains

La question des migrants mineurs marocains qui ont débarqué sur les côtes espagnoles, ces dernières 48 heures, continue de diviser la classe politique en Espagne. Le parti...

L’Espagne ouvre une enquête après l’agression de mineurs marocains

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska Gómez, a ordonné l’ouverture d’une enquête suite à l’agression de plusieurs mineurs marocains par les agents de la...

Unicef France appelle au respect des droits des mineurs non accompagnés marocains

Unicef France émet des réserves sur la coopération franco-marocaine pour le retour des mineurs non accompagnés et se dit « extrêmement préoccupée par les impacts de cette...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.