Saisie d’une importante somme de faux dinars à la frontière algéro-marocaine

26 mai 2021 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Une importante somme de faux dinars a été saisie à la frontière algéro-marocaine par les services de la gendarmerie nationale et les garde-frontières. Un réseau criminel composé de six individus a été également démantelé.

Dans un communiqué, le ministère algérien de la Défense nationale (MDN) a fait savoir que les services de la gendarmerie nationale et les garde-frontières ont démantelé, le 24 mai 2021 au niveau de la zone frontalière d’Oued Bounaïm, commune de Bab El Assa, daïra de Maghnia, wilaya de Tlemcen, un réseau criminel composé de six individus. Lors de leur interpellation, les présumés criminels avaient en leur possession d’énormes sommes d’argent – des billets de 1000 et 2000 dinars algériens s’élevant à quatre milliards et 108,5 millions de centimes, dont une partie en faux billets estimée à trois milliards et 93 millions de centimes, précise la même source.

Selon le MDN, les présumés faussaires ont tenté d’introduire ces faux billets afin de les faire circuler en Algérie avec «  la complicité des réseaux criminels marocains ». « Ces mouvements tentent de porter atteinte à la sécurité et à la stabilité de l’Algérie, et à semer la confusion et la discorde parmi les fils de même peuple, ainsi qu’à commettre les actes de sabotage et à épuiser les ressources de l’économie nationale, notamment en inondant le marché national en faux billets », commente la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Criminalité

Aller plus loin

Kénitra : un MRE fait tomber un réseau de faussaires

Un Marocain résidant en France a aidé la police judiciaire à démanteler un réseau de faussaires. Il était déclaré mort et un faux héritier unique s’était emparé d’un bien...

L’Algérie accuse le Maroc de « guerre en sourdine »

L’Algérie accuse le Maroc de vouloir détruire son économie en inondant le marché national de fausse monnaie.

Tanger Med : un MRE arrêté avec plus de 52 000 euros non déclarés

Lundi soir, les éléments de la douane opérant au port Tanger Med ont saisi plus de 52 000 euros chez un Marocain résidant à l’étranger. Il voulait introduire sans déclaration...

Des faussaires interpellés à Fès et Meknès

Les éléments de Brigade de la police judiciaire de Fès-Meknès ont interpellé quatre individus, dont une femme, dans des opérations menées simultanément à Fès et à Meknès. Ils...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.