Recherche

Le ministère du Tourisme déclare la guerre aux faux guides chinois

© Copyright : DR

13 janvier 2020 - 12h20 - Economie

Le ministère du Tourisme est décidé à en découdre avec les agences clandestines chinoises qui jettent du discrédit sur le tourisme en employant de faux guides touristiques. Par une note circulaire adressée aux responsables des agences de voyage, organisant des programmes pour les touristes chinois, l’autorité de tutelle appelle au respect strict du cahier des charges concernant les touristes chinois.

Depuis que les touristes chinois sont exempts de visa, ils affluent vers le royaume à la découverte des merveilles dont il regorge. Mais le revers de la médaille, c’est aussi la prise d’assaut du secteur touristique marocain par de nombreux autres Chinois qui se sont improvisés guides touristiques, qui ne pensent qu’à leurs profits, portant ainsi de graves préjudices aux professionnels du secteur ainsi qu’au secteur lui-même.

C’est pour parer au plus pressé, et limiter les dégâts, que le ministère a envoyé une circulaire dans laquelle il demande aux patrons des agences de voyages de désigner désormais un guide touristique marocain pour accompagner les groupes de touristes chinois dans les visites des sites et monuments historiques. Les agences ne respectant pas le cahier des charges, se verront définitivement retirées de la liste des agences de voyage accréditées pour l’organisation du marché du tourisme chinois, rapporte leseco.ma

L’efficacité de cette mesure pose quelques soucis, selon certains professionnels du secteur qui expliquent que la difficulté dans la mise en œuvre se trouve dans le fait que les agences incriminées opèrent depuis la Chine et se font même payer via internet. Mais c’est déjà un bon début, pensent d’autres qui espèrent que cela pourrait ramener un certain sérieux dans le secteur.

Selon un guide touristique marocain, opérant auprès des touristes chinois, même si cette mesure paraît salutaire, peu de guides au plan national maîtrisent la langue chinoise. Une quarantaine à peine parlent le chinois, et une vingtaine ont un niveau très élevé en mandarin. Un véritable obstacle auquel l’autorité de tutelle doit faire face, en ouvrant plus de postes, en organisant plus de concours, mais aussi, en formant les guides nationaux.

Achraf El Youbi est aussi un guide touristique. Il parle correctement le mandarin et reste optimiste quant à la possibilité de réguler le secteur qui tombe aux mains des guides clandestins, lesquels n’ont aucune notion de stratégies touristiques. Pour lui, le ministère fournit de plus en plus d’efforts pour faciliter les choses aux guides nationaux. Mieux, pense-t-il, la barrière linguistique peut être vaincue à force de volonté et de détermination. «  L’important est de mettre hors d’état de nuire les Chinois impliqués dans des activités illégales », précise la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact