Le visage du tourisme marocain à l’ère du Covid-19

22 avril 2021 - 06h00 - Economie - Ecrit par : J.D

Le tourisme marocain qui a affiché une parfaite santé ces dernières années, a été malmené en 2020 par la crise sanitaire et des mesures restrictives mises en place pour endiguer la pandémie de la Covid-19. C’est le constat fait par la Direction du trésor et des finances extérieurs (DTFE).

La note de conjoncture consacrée à la situation économique nationale et internationale rendue publique, par la DTFE, indique que la suspension depuis 15 mars 2020 de toutes les liaisons aériennes et maritimes avec le Maroc ainsi que la déclaration de l’état d’urgence sanitaire ont entrainé un arrêt quasi-total de l’activité touristique dans le royaume.

En dépit des mesures de réplique initiées par le gouvernement marocain, la DTFE souligne que les statistiques concernant les arrivées de touristes aux postes frontaliers au cours du 4ᵉ trimestre 2020 ont reculé de 79,8 %, sous l’effet des replis de 92 % pour les touristes étrangers et de 59 % pour les MRE.

Au cours de cette même période, signale la Direction, « les nuitées réalisées dans les hôtels classés ont reculé de 82,6 %, résultat des baisses de 94 % pour les non-résidents et de 52,3 % pour les résidents. »

Si en 2019, les arrivées de touristes avait grimpé +5,2 % et les nuitées à +5,1 %, à fin 2020, elles ont dégringolé de 78,5 % et 72,4 %, détaille les économistes de la DTFE.

Afin de freiner la saignée, le gouvernement marocain a annoncé des assouplissements à partir de septembre pour certaines catégories de voyageurs et l’allègement des conditions d’accès au pays.

Exposant la situation du tourisme mondial, la DTFE relève que le tourisme international enregistré 1 milliard d’arrivées de tourismes en moins par rapport à 2019 et une perte de 1 300 milliards de dollars de recettes. Cette dégringolade jamais vécue est liée à «  l’instauration généralisée des restrictions sur les voyages  », explique la direction se basant sur les données de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Par région, l’Asie-Pacifique se positionne en tête de peloton avec une chute des arrivées estimée à 84 %. Elle est suivie par le Moyen-Orient et l’Afrique (75 %) et l’Europe avec 70 % devance le continent américain qui subit moins le choc avec 69 %, un score amélioré au cours du dernier trimestre.

Pour l’avenir, l’OMT pense que le tourisme aura besoin de deux ans et demi à quatre années pour se relancer. Pour 2021, l’organisation fait constater « une dégradation des perspectives globales de rebond ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Hôtellerie - Ministère de l’Economie et des Finances - Ministère du Tourisme - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Les choses se précisent pour la relance du tourisme marocain

Le gouvernement s’apprête à exécuter le contrat programme (CP) pour le tourisme. De quoi relancer le secteur touristique durement touché par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Le ministère du Tourisme déclare la guerre aux faux guides chinois

Le ministère du Tourisme est décidé à en découdre avec les agences clandestines chinoises qui jettent du discrédit sur le tourisme en employant de faux guides touristiques. Par...

Interdiction de déplacements au Maroc : les hôteliers en colère

Les mesures restrictives contre les déplacements entre certaines villes pourraient faire plus de mal que de bien, selon les hôteliers. Ils sont nombreux à penser que cette...

Les touristes français attendus au Maroc cet été

Cette saison estivale pourrait coïncider avec la reprise des touristes français à l’étranger, notamment au Maroc. Le vaccin, les tests de dépistage, les mesures sanitaires...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

Les cascades d’Ouzoud se refont une beauté

L’achèvement de la réhabilitation du site touristique des Cascades d’Ouzoud préoccupe le conseil du groupement des collectivités territoriales Haut et Moyen Atlas d’Azilal. Une convention de partenariat a été approuvée dans ce sens.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

Maroc : un retour imminent sur le marché financier international ?

Depuis mars 2023, le Maroc n’a plus fait d’incursion sur le marché financier régional. Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des Finances, évoque l’éventualité de son retour sur ce marché.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

Le Maroc parmi les destinations les plus recherchées sur Google

Le Maroc figure dans le top 10 des destinations les plus recherchées sur Google. Le puissant et violent séisme du 8 septembre n’a vraiment pas produit un impact négatif sur le tourisme marocain.