Les choses se précisent pour la relance du tourisme marocain

7 août 2020 - 21h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Le gouvernement s’apprête à exécuter le contrat programme (CP) pour le tourisme. De quoi relancer le secteur touristique durement touché par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Crédits spéciaux, produit Damane Relance pour l’hôtellerie, les transporteurs et les voyagistes, 2000 DH pour les salariés jusqu’à fin décembre… Le gouvernement veut sauver le secteur touristique.

Le contrat programme pour le tourisme s’articule autour de trois axes : "le maintien des emplois et la préservation du tissu économique, la stimulation de la demande et la transformation structurelle du secteur", fait savoir L’Économiste. De même, ce contrat contient 21 mesures censées répondre à la préservation du tissu économique et de l’emploi, l’accélération de la phase de démarrage du secteur, précise la même source.

Dans le détail, un moratoire jusqu’au 31 décembre sur les crédits et le leasing a été accordé aux entreprises touristiques solvables avant la crise et aux salariés. Il y a également des crédits garantis par l’État qui seront octroyés au secteur. Il s’agit d’un Damane Relance pour les PME/TPE dont le chiffre d’affaires est inférieur à 10 millions de DH et d’un Damane Relance hôtellerie, un crédit spécial hôtellerie à un taux d’intérêt de 3,5%.

Chaque salarié du secteur (hôteliers, transporteur touristique et voyagiste) continuera à bénéficier de l’indemnité forfaitaire de 2000 DH à condition que 80% des salariés soient maintenus. Il revient à l’employeur de garantir le reste du salaire et d’assurer l’accès à la couverture sociale pour l’ensemble des employés. Quant aux guides, ils vont aussi bénéficier d’une aide de 2000 DH à condition qu’ils se conforment à la législation en vigueur.

Ces mesures sont certes louables mais sans visibilité sur l’ouverture des frontières, les professionnels sont persuadés que le secteur restera sinistré.

Sujets associés : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le visage du tourisme marocain à l’ère du Covid-19

Le tourisme marocain qui a affiché une parfaite santé ces dernières années, a été malmené en 2020 par la crise sanitaire et des mesures restrictives mises en place pour endiguer...

À cause du Covid-19, le tourisme marocain connaît une crise sans précédent (reportage)

Le coronavirus a durement impacté le tourisme marocain en raison de la fermeture des frontières du royaume. En conséquence, de grosses pertes ont été enregistrées.

L’ONMT veut positionner Rabat comme destination touristique à part entière

L’Office national marocain du Tourisme (ONMT) poursuit sa tournée de relance du tourisme. À l’étape de Rabat, il a fait part de sa volonté de valoriser et de promouvoir les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Des villages marocains parmi les plus beaux du monde

Deux villages marocains figurent sur la liste des plus beaux villages du monde qui ont reçu la palme de « Best Tourism Villages 2022 » de la part de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Le Maroc fait le pari de la diversité touristique

Le Maroc compte augmenter sensiblement la capacité hôtelière dans les prochaines années et préparer le pays pour la Coupe du monde 2030. Un plan vient d’être lancé dans ce sens et il est très ambitieux.

Maroc : les recettes touristiques explosent

Les recettes touristiques se sont élevées à quelque 36,7 milliards de dirhams à fin juillet dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 179,1 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Le tourisme marocain à la reconquête du marché britannique

Le Maroc veut reconquérir le marché britannique. Dans ce sens, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a signé des accords avec les compagnies aériennes telles que Ryanair et Easyjet. Objectif  : retrouver les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.