Une femme peut-elle voyager seule au Maroc ? La réponse d’une Américaine

15 février 2023 - 20h40 - Culture - Ecrit par : S.A

Emily Hoeven, chroniqueuse d’opinion à The Chronicle, a réalisé son voyage de rêve en se rendant toute seule à Rabat au lieu d’attendre l’âme sœur (un homme imaginaire) qui l’accompagnera. Elle parle de cette belle expérience avec enthousiasme.

Après un moment d’hésitation en raison de la perception de la société sur le célibat, Emily Hoeven s’envole toute seule pour le Maroc, où elle a passé des vacances de rêve. « Plus je réfléchissais à mes vacances idéales – que j’étais particulièrement impatiente de prendre après trois ans de restrictions imposées par le Covid-19 – plus je réalisais que je n’étais pas incomplète parce que je n’avais pas de partenaire. J’étais entièrement moi-même, et rien ne me séparait du monde et des expériences que je voulais vivre, si ce n’est le sentiment résiduel que j’étais censée faire ces choses avec une autre personne », écrit-elle dans une tribune publiée sur le site The Chronicle.

À lire : La cheffe Nyesha Arrington raconte son voyage au Maroc

Elle débarque à Rabat, s’installe dans un riad – une maison d’hôtes traditionnelle avec un jardin et une cour fermés. L’accueil fut chaleureux. « On m’a escortée jusqu’à la terrasse pour prendre une tasse de thé à la menthe de bienvenue. Parmi les personnes qui profitaient de la vue imprenable sur la ville et l’océan Atlantique se trouvaient deux jeunes femmes marocaines, qui m’ont immédiatement invité à prendre le thé et à manger avec elles », raconte la chroniqueuse. Avec une amie de l’université née et élevée à Rabat qu’elle avait prévu de rencontrer, Emily et ses hôtes ont exploré les ruelles labyrinthiques de la Médina et goûté la nourriture de rue, pris une barque pour la vieille ville de Salé, visité le mausolée de Mohammed V.

À lire : Un MRE raconte son voyage cauchemardesque sur un ferry

Elles sont également allées dans un restaurant traditionnel pour le dîner (tajine) avant de prendre le tramway du métro pour regagner son riad. Son périple l’amène au Sahara. Là-bas, elle est montée sur un dromadaire dans le désert. « J’ai dansé autour d’un feu de camp, en chantant des chansons dans un mélange de langues avec des gens du monde entier qui ne se retrouveraient plus jamais au même endroit au même moment. Je me suis allongée sur les dunes à minuit avec d’autres campeurs, le seul bruit étant celui des chameaux qui reniflaient en dormant, en regardant un ciel si plein d’étoiles que je ne pouvais les voir qu’en les regardant indirectement. »

À lire : Un enfant « traumatisé » après un voyage raté à Marrakech

Emily se dit heureuse d’avoir effectué des vacances de rêve au Maroc, toute seule. « Quelle honte cela aurait été de passer à côté de tout ce voyage parce que j’étais célibataire, à cause de la croyance erronée (de la société). Et quelle honte cela aurait été pour moi de reporter mes rêves pour un homme imaginaire, de lui donner le pouvoir de faire ou d’annuler le voyage, alors qu’en fait ce pouvoir résidait en moi depuis le début. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Rabat

Aller plus loin

La cheffe Nyesha Arrington raconte son voyage au Maroc

La cheffe Nyesha Arrington, lauréate du prix Chef Hunter du Food Network, a découvert la cuisine marocaine lors d’un trek organisé par Modern Adventure, une plate-forme qui...

Passeport pour les enfants : les Marocaines n’ont plus besoin de l’autorisation du père

Le ministère de l’Intérieur lève l’obligation pour la mère (femme marocaine) de solliciter l’autorisation du père pour l’obtention ou le renouvellement du passeport marocain au...

Un enfant « traumatisé » après un voyage raté à Marrakech

Alors qu’ils sont arrivés à Marrakech à bord d’un vol Tui, un Britannique et sa famille ne savaient plus où dormir. La compagnie aérienne n’avait pas confirmé leur réservation...

Camping-cars au Maroc : entre dégâts du séisme et accueil chaleureux des locaux

Il est possible de voyager au Maroc en camping-car après le puissant et dévastateur séisme du 8 septembre qui a secoué le royaume. Deux couples français racontent leur expérience.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Le tourisme marocain retrouve des couleurs

Le secteur touristique au Maroc retrouve peu à peu la stabilité qu’il connaissait avant la période du coronavirus. Le retour des touristes étrangers comme Marocains contribue fortement à ce retour en force.

Le Maroc retrouve le sourire avec une forte croissance du tourisme

Le secteur du tourisme au Maroc affiche une embellie à fin avril 2023, selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire du tourisme, se rapprochant du record d’avant la pandémie en 2019.

La reprise du tourisme marocain boostée par les MRE

L’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a fortement contribué à la forte embellie du tourisme marocain frappé de pleins fouets par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Le tourisme marocain bat des records

L’année 2023 a vu repartir à la hausse la fréquentation touristique au Maroc. Une embellie pour le tourisme marocain après les trois années noires qu’elle a connues à cause de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc mise sur le tourisme interne

L’office national marocain du tourisme (ONMT) a lancé le week-end dernier, une campagne multi-support visant à booster le tourisme intérieur.