Fès-Meknès : deux vastes programmes d’urgence pour éviter la pénurie d’eau

25 novembre 2020 - 06h00 - Ecrit par : Bladi.net

Face à la baisse drastique des ressources en eau que connaissent les barrages de la Région Fès-Meknès, deux programmes ont été mis en place par le ministère de tutelle, dont la réalisation est évaluée à plusieurs milliards de dirhams.

La situation est inquiétante dans la région de Fès-Meknès depuis plusieurs années. Avec un taux de remplissage qui varie entre 21,4% et 69%, les barrages enregistrent en effet, les niveaux les plus faibles depuis plusieurs années, rapportent Les Inspirations Éco.

Ainsi, le ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, a lancé deux programmes d’envergure, afin d’améliorer les ressources en eau. Le premier, du nom du «  Programme national 2020-2027 d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation  », a été présidé le 13 janvier 2020 par le roi Mohammed VI, nécessitant un budget global de 115,4 MMDH, dont 12 MMDH seront consacrés à la Région Fès-Meknès. Le deuxième, dénommé «  Programme national de l’eau 2020-2050  », bénéficiera d’un budget d’environ 380 MMDH. Selon le ministère, ces deux initiatives devraient permettre d’atteindre à terme, une capacité de stockage de 32 MMm3 d’eau, contre 18,5 MMm3 actuellement.

Au total, 2 barrages, dont 4 classés dans la catégorie des barrages à « Forte contenance » seront érigés dans cette région pour une enveloppe de 6,7 MMDH, a estimé le ministère. Ces réalisations permettront, «  une amélioration des ressources en eau de la région à hauteur de 1 287 MMm3  », affirment les autorités compétentes. À l’horizon 2027 qui marquera la fin du programme, la capacité de stockage du bassin du Sebou va passer de 5 549 Mm3 à plus de 8 MMm3, assure-t-on.

La réalisation de ces barrages sera d’une grande utilité car, ce sont 6,2 millions d’habitants, dont 30% vivant dans la zone de la plaine du Saïss regroupant les villes de Fès, Meknès et une dizaine de centres urbains qui en profiteront.

D’une superficie de 40 000 km2, le bassin du Sebou qui renferme 30% des ressources en eau de surface et 25% du potentiel des eaux souterraines du Maroc apporte une plus-value importante à l’économie du Royaume. Ici notamment, en dehors de l’industrie agroalimentaire constituée de l’huile d’olive (60% de la production nationale) et du sucre (50%), on relève également plusieurs activités agricoles importantes sur 1,8 million d’hectares, dont 357 000 ha irrigués, indique la même source, ajoutant que le bassin connaît, par ailleurs, une activité industrielle très développée avec des unités qui sont de nature à compromettre sa survie.

Tags : Fès - Mohammed VI - Meknès - Barrages - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement

Aller plus loin

Maroc : 10 nouveaux barrages sur le Sebou

Dix nouveaux barrages d’une capacité de 2 300 millions m3, seront construits au niveau du bassin hydraulique du Sebou à l’horizon 2050.

Le manque d’eau, une menace pour le Maroc

À l’instar de l’Algérie et de la Tunisie, le Maroc fait face à un manque d’eau criard. Les disponibilités en eau courante ont diminué de 60 % en quarante ans en Afrique du Nord. En...

La pénurie d’eau menace–t-elle le Maroc ?

Le Maroc traverse une crise aigüe du stress hydrique. Le Royaume occupe le 23e rang des pays les plus menacés par les pénuries d’eau, selon le dernier rapport du World Resources...

Souss-Massa : Les barrages manquent cruellement d’eau

La canicule est une mauvaise nouvelle pour les barrages de la région du Souss-Massa qui manquent cruellement d’eau. Pourtant la demande en eau potable et d’irrigation est de plus...

Nous vous recommandons

Un agriculteur espagnol gagne en justice contre le roi Mohammed VI

La Cour de justice de l’Union européenne vient de donner raison à l’agriculteur de Murcie qui a été attaqué en justice par la famille royale marocaine pour avoir cultivé sans autorisation une variété protégée de mandarine appelée Nadorcott, propriété du roi...

Deux artistes marocains meurent dans un terrible accident de voiture

Deux artistes marocains sont décédés dans un grave accident de la route survenu dans la province de Beni Mellal. Une enquête est en cours pour élucider les circonstances de ces décès.

Le Maroc met à jour ses dispositions sanitaires pour les voyages

Le Maroc vient de procéder à la révision de son système de gestion des voyages internationaux.

Royal Air Maroc annonce un changement

La compagnie aérienne nationale a mis à jour les conditions d’éligibilité aux vols spéciaux au départ des Émirats arabes Unis, du Portugal et de la Turquie vers le Maroc afin de permettre le retour au royaume d’autres Marocains qui y résident effectivement...

Nasser Bourita veut simplifier la vie des MRE

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidents à l’étranger s’engage à améliorer la qualité des services rendus aux MRE. Dans ce sens, il entend notamment mettre en place une nouvelle carte consulaire et...

Fiat Topolino bientôt fabriqué au Maroc ?

Le constructeur automobile italien Fiat s’active pour la fabrication de sa propre version de la Citroën Ami, actuellement produite au Maroc. Son nom : Fiat Topolino, une inédite variante découvrable qui serait lancée en...

La frontière Maroc-Espagne débattue au parlement espagnol

Vox et le Parti populaire (PP) se sont affrontés mercredi au Congrès au sujet des mesures de protection de la frontière de Melilla avec le Maroc, après les derniers assauts de migrants. Le PP n’est pas pour un détachement permanent des forces armées à la...

La 3ᵉ voie de l’autoroute de contournement de Casablanca mise en service

La société nationale Autoroutes du Maroc va mettre en service, ce mercredi, la troisième voie du PK60 au PK69+500 de l’autoroute de contournement de Casablanca.

Espagne : un prêtre attaque les musulmans

Le père Emilio Montes, prêtre à Valdepeñas (province de Ciudad Real), connu pour ses sermons controversés sur divers sujets à polémique, a, à nouveau fait parler de lui. Dans une récente homélie, il s’en est pris aux musulmans et aux séries turques, dénonçant...

Marhaba 2022 : attention aux pics de retour

L’opération Marhaba 2022 se poursuit « dans de bonnes conditions », d’après l’autorité portuaire de Tanger Med. Selon ses prévisions, la période de retour enregistrera son pic du 25 au 30 août.