Une société marocaine sur le point d’acheter « Les Fonderies du Nord »

7 septembre 2022 - 20h00 - France - Ecrit par : A.P

Une société marocaine pourrait racheter les Fonderies du Nord, société française basée à Hazebrouck (Nord de la France), spécialisée dans la fabrication de pièces brutes en acier pour l’industrie de la pompe et les papeteries, et placée en liquidation judiciaire.

Les Fonderies du Nord, situées rue de Merville, ont été placées en liquidation judiciaire. À l’audience du mardi devant le tribunal de commerce de Dunkerque, ses responsables ont pu obtenir un sursis jusqu’au 30 septembre, dans l’espoir qu’une entreprise étrangère se manifeste pour racheter la société et sauver les 22 emplois menacés, fait savoir La Voix du Nord.

« Une société étrangère, du Maroc, est très intéressée, elle est venue visiter nos locaux fin juillet et a mandaté le cabinet Deloitte pour répondre à l’appel d’offres de reprise. Mais les délais sont courts, surtout quand on voit la technocratie française. Cette prolongation d’activité devrait lui permettre de finaliser son dossier », a déclaré François Ségard, le dirigeant des Fonderies.

À lire : Les investisseurs israéliens s’intéressent à l’immobilier marocain

Le responsable est conscient des difficultés et des dettes de la structure du fait des mutations du secteur de la métallurgie. « Cela fait vingt ans qu’on désindustrialise le pays, nous sommes des sous-traitants de grandes entreprises qui ont délocalisé. Le conflit actuel avec la Russie n’est pas le premier que nous subissons. […] Nous avons perdu des marchés, le chiffre d’affaires a baissé, on a eu du mal à payer nos charges à l’URSSAF », explique-t-il.

De leur côté, les employés, désespérés, expriment leur « ras-le-bol ». « Ce qu’on veut, c’est partir et tourner la page… Les difficultés ne datent pas d’hier et avec l’augmentation du prix des matières premières, l’activité était ralentie », affirme Patrick Turpin, délégué syndical CGT. Les Fonderies du Nord ont été créées en mai 1963 par Robert Ségard et collaborent avec de grands noms de l’industrie française comme PSA (Peugeot-Citroën) ou RNUR (Renault).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Automobile - Faillite

Aller plus loin

Les investisseurs israéliens s’intéressent à l’immobilier marocain

Les investisseurs israéliens développent un intérêt certain pour l’immobilier marocain. Certains commencent déjà à s’installer dans le royaume.

Nouvelle-Zélande : endettés, des restaurants marocains mis en liquidation

À Christchurch, des restaurants marocains Dubba Dubba avec des plats à emporter ont été mis en liquidation à cause d’une dette présumée de plus de 1,1 million de dollars.

Medhi Benatia veut racheter un club marocain

34 ans révolus, Medhi Benatia, l’ancien international marocain se sent fier d’avoir évolué au sein des Lions de l’Atlas. Il est revenu dans une interview sur son parcours et sur...

Le CESE s’intéresse aux souks hebdomadaires au Maroc

Le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) s’est intéressé au mode de fonctionnement et à la vie dans les souks hebdomadaires. Ces marchés sont des espaces vitaux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains plébiscitent encore Dacia

Le Maroc a vendu 12 084 voitures neuves à fin janvier 2024, ce qui représente une hausse de 6,63 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les données actualisées de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Quelles voitures possède Hakim Ziyech ?

Passionné de football, Hakim Ziyech est également un féru des voitures de luxe. Il ne s’en prive pas lorsque l’opportunité s’offre à lui de s’en procurer.

Nouveau carton de ventes pour la Citroën « My Ami Buggy »

Le succès ne se dément pas pour la petite voiture Citroën « Ami ». Fabriquée au Maroc, la voiture électrique sans permis a été encore une fois un succès dans de nombreux pays européens.

Une voiture 100 % marocaine pour concurrencer Tesla Model Y et Mercedes EQA

La start-up marocaine Atlas E-Mobility a récemment annoncé ses plans pour le futur : la création d’une voiture électrique, dont le nom reste encore mystérieux. Ce véhicule, promettant simplicité et fonctionnalité, va s’inspirer de l’esthétique...

Le Maroc dans le top 10 des marchés mondiaux de Renault

Le Maroc est désormais le dixième marché mondial de Renault et le premier de toute la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en termes de ventes, avec 44 497 véhicules vendus au cours des neuf premiers mois de l’année 2023.

Du nouveau dans la gamme de la Citroën Ami fabriquée au Maroc

Une nouvelle version de la Citroën AMI « made in Morocco » est désormais commercialisée sur le site officiel du constructeur automobile français.

Maroc : clap de fin pour Jumia Food

Les Marocains ayant l’habitude de commander via Jumia Food devront dorénavant se diriger vers un concurrent. L’entreprise vient d’annoncer la fin de son service au Maroc.

La nouvelle Porsche 911 Dakar testée au Maroc

Le tout nouveau bijou de Porsche, la 911 Dakar, a été testé au Maroc. Le véhicule, aux allures d’un tout-terrain, sera dévoilé au Salon de l’auto de Los Angeles le 16 novembre.

Le Maroc accélère la transition vers la mobilité électrique

L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME), regroupant les principaux acteurs du secteur, ambitionne d’installer 2 500 bornes de recharge fonctionnelles pour les véhicules électriques sur l’ensemble du territoire...

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.