Nouvelle-Zélande : endettés, des restaurants marocains mis en liquidation

14 avril 2023 - 16h30 - Economie - Ecrit par : S.A

À Christchurch, des restaurants marocains Dubba Dubba avec des plats à emporter ont été mis en liquidation à cause d’une dette présumée de plus de 1,1 million de dollars.

Selon le registre des sociétés de Nouvelle-Zélande, les entreprises Bush Inn, Moorhouse Ave et Ferrymead sont en cours de liquidation depuis août, décembre et la semaine dernière. Ces entreprises sont à l’origine de quatre restaurants Dubba Dubba (également connus sous le nom de Dubba Deluxe) dans le centre-ville, fait savoir le site www.stuff.co.nz. D’après les rapports des liquidateurs, c’est la pandémie de Covid-19 qui a provoqué la faillite des restaurants qui se sont vus contraints de mettre la clé sous le paillasson au cours du second semestre 2022. Ces trois entreprises appartiennent à Now Now Brands Limited. Adel Aberkane en est l’unique directeur et actionnaire. Now Now Brands Limited n’est toutefois pas en liquidation.

À lire : Une société marocaine sur le point d’acheter « Les Fonderies du Nord »

La liquidation des trois entreprises a été confiée Brenton Hunt d’Insolvency Matters. Elles doivent 1,18 million de dollars à leurs créanciers. Dans le détail, l’entreprise propriétaire des restaurants Moorhouse et Ferrymead doit environ 310 000 dollars au fisc, 300 000 dollars aux créanciers non garantis et 62 000 dollars aux créanciers garantis en raison des restrictions sanitaires imposées par le Covid-19. De plus, 10 000 dollars sont dus au titre des salaires et des congés payés du personnel. L’entreprise Bush Inn a également dû faire face à la pandémie de Covid-19. Le compte bancaire de l’entreprise était à découvert au moment de sa liquidation.

À lire :Maroc : plus d’entreprises en faillite 2021

L’entreprise devait environ 374 000 dollars à des créanciers garantis et environ 80 000 dollars de salaires et d’indemnités de congés payés à son personnel. Quant à l’entreprise de Hereford St, elle doit 20 000 dollars au fisc et près de 24 000 dollars à trois créanciers non garantis.

Sujets associés : Nouvelle-Zélande - Restauration

Aller plus loin

Royaume-Uni : un restaurant marocain évite de justesse le retrait de sa licence

Au Royaume-Uni, la licence d’un restaurant marocain de Peterborough a été suspendu pendant deux semaines après la découverte d’un homme travaillant illégalement dans sa cuisine....

« Hamas Tacos » : un restaurant halal échappe de peu à la fermeture

À l’heure où la guerre entre Israël et le Hamas continue de faire rage, une lettre manquante a failli conduire à la fermeture d’un restaurant de fast-food halal à Valence, dans...

Maroc : plus d’entreprises en faillite 2021

En 2021, les déclarations de faillite au Maroc ont grimpé comparativement à l’année 2020 où ces déclarations avaient connu une chute de 21 %. Cette année, 2694 entreprises ont...

Au Maroc, 80% des restaurants sont menacés de faillite

La crise sanitaire liée au coronavirus frappe durement les restaurateurs marocains. 80 % des restaurants risquent, aujourd’hui, la faillite.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe nationale marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Côte d’Ivoire 2024).

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.

KFC ouvre de nouveaux restaurants au Maroc

Fidèle à son plan d’expansion initial, KFC, la chaîne de restauration rapide américaine envisage d’ouvrir 10 nouveaux restaurants au Maroc cette année.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Maroc : le cri d’alarme des cafetiers et restaurateurs

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc alertent de nouveau sur leur situation. Ils appellent les autorités à sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve.