Forage de puits à Marrakech : les étrangers favorisés ?

10 février 2024 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Des étrangers auraient procédé au forage de puits sans autorisation préalable dans la commune d’Oulad Hassoune, près de Marrakech. Un fait dénoncé par une association de droits humains de la région de Marrakech-Safi.

Ces étrangers ont réalisé ces travaux sans autorisation sur leur ferme récemment acquise, dénonce l’association dans un communiqué relayé par Kech24, soulignant que cette action a indigné les habitants de la région qui subissent de plein fouet les effets pervers de la sécheresse sévère et de la pénurie d’eau que connaît le Maroc.

À lire : Maroc : on commence à voler ... de l’eau

Dans ce contexte difficile de stress hydrique, le gouverneur de la région Marrakech-Safi et le préfet de la préfecture de Marrakech, Farid Chourak, avaient décidé de la fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures afin de rationaliser l’eau, a rappelé l’association, appelant les autorités de la région à interdire le forage des puits à des fins privées.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Eau - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Maroc : on commence à voler ... de l’eau

Les autorités de la commune de Ben Maachou Oulad Abbou dans la province de Berrechid ont procédé à la saisie de dizaines de pompes et de moteurs utilisés par des agriculteurs...

Casablanca : fermeture des hammams et lavages auto

La ville Casablanca est face à un gros dilemme : comment économiser l’eau dans les hammams publics face à une sécheresse sans précédent pour la deuxième année d’affilée, tout en...

Place Jamaa el-Fna à Marrakech : la colère des restaurateurs monte

Une rencontre a eu lieu entre le président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services et l’Association des restaurants et boissons de la place Jamaa el-Fna. Cette...

Des villes marocaines commencent à rationner l’eau

À compter du 1ᵉʳ août, une réduction du débit d’eau potable aura lieu chaque jour dans la province de Berrechid. Cette baisse interviendra tous les jours de 22 h à 7 h du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Maroc : OCP va construire deux usines de dessalement de l’eau de mer

Le groupe marocain OCP va bénéficier d’un prêt de 2,2 milliards de dirhams, soit près de 200 millions d’euros de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) pour la construction de deux usines de dessalement d’eau de mer.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Maroc : le hammam, un plaisir de plus en plus cher

Face à la sécheresse, les autorités marocaines ont décidé de frapper fort. Depuis le mois dernier, les stations de lavage et les bains, traditionnels et modernes, sont contraints de fermer trois jours par semaine. Une décision qui fait grincer des...

Le Maroc face au défi de l’eau et de l’hygiène après le séisme

L’eau et l’hygiène dans les campements, où vivent désormais sous des tentes les sinistrés du séisme dévastateur du 8 septembre au Maroc, constituent un enjeu majeur pour les autorités du royaume.

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...