Recherche

France : une élue ne veut pas de candidats d’origine marocaine

© Copyright : DR

18 février 2020 - 07h00 - Monde

Connue pour ses nombreux tweets homophobes et racistes, la conseillère municipale de Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines Agnès Cerighelli, critique vertement les candidatures maghrébines de confession musulmane aux élections municipales françaises, qui auront lieu les 15 et 22 mars 2020. Dans son viseur, Rachida Dati, candidate à la mairie de Paris.

"Deux candidats maghrébins pour Paris ?! Sérieusement, en quelques années, la France a beaucoup changé", écrit Agnès Cerighelli sur Twitter.

Dans un autre tweet, elle enfonce le clou : "Les partis politiques français préfèrent investir des candidats maghrébins de confession musulmane, plutôt que des candidats français de confession catholique". Pour Agnès Cerighelli, c’est une véritable discrimination. "La République est laïque, la France est chrétienne. Tout catholique qui soutient l’élection d’un musulman est un apostat", affirme-t-elle.

Pour étayer son argumentation, la conseillère municipale a retweeté un extrait d’une interview de 1993 du roi Hassan II sur la question de l’intégration des Maghrébins. "Je vous décourage de vouloir intégrer les Maghrébins, de les détourner de leur nationalité. Ils ne seront jamais 100 % Français. Ils seront de mauvais Français. La trame n’est pas la même", avait déclaré le défunt roi du Maroc.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact