France : dix personnes au tribunal pour importation de cannabis du Maroc

1er juillet 2020 - 14h30 - France - Ecrit par : I.L

8 hommes âgés de 31 ans à 44 ans et 2 femmes de 42 et 49 ans étaient appelés à comparaître ce mardi, devant le tribunal judiciaire de Tulle. Il leur est reproché des faits d’importation, de vente de cannabis et d’héroïne de 2016 à 2019.

Les faits remontent au dimanche 3 mars 2019, lors d’une vaste opération coordonnée par la brigade de recherches de Tulle, en collaboration avec l’appui de militaires de la section de recherches de Limoges. Elle a abouti à l’interpellation de 4 personnes soupçonnées d’alimenter une filière de drogue d’ampleur à l’échelle du Limousin, rapporte La Montagne.

Au cours des perquisitions menées au domicile des suspects dans le Centre, en Picardie, à Limoges et à Ussel, plus d’1,5 kilo d’héroïne pure et plus de 2 kilos de résine de cannabis, importés principalement du Maroc et des Pays-Bas ont été saisis.

Selon le même média, le dossier ayant fait l’objet d’une ouverture d’information judiciaire, d’autres vagues d’interpellations étaient réalisées dans le cadre de commissions rogatoires au regard des quantités de produits illicites qui alimentaient toute la région du Limousin.

Quant aux 10 personnes citées à comparaître, 4 sont actuellement en détention provisoire alors que 5 sont placées sous contrôle judiciaire et une libre. Elles ont jusqu’à ce soir pour s’expliquer sur leurs rôles respectifs présumés dans ce réseau, précise-t-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Drogues - Arrestation

Aller plus loin

Casablanca : chantage, drogue et séquestration filmée

Six personnes ont été arrêtées par les services de police à Casablanca. Elles sont, selon la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), accusées de trafic de drogue et...

Maroc : plus de 7 tonnes de drogue saisies

Deux opérations distinctes menées dans la banlieue d’El Jadida et dans la zone de M’Hayha à Fès, ont permis de saisir 7,2 de tonnes de chira. Avec le concours de la Direction...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...