La France adopte un amendement en faveur des femmes victimes de polygamie

25 janvier 2021 - 11h20 - France - Ecrit par : I.L

Les députés français ont adopté, jeudi 21 janvier, un nouvel amendement en faveur des femmes victimes de polygamie. Elles bénéficient d’un renouvellement systématique de la carte de séjour.

Cet amendement, proposé par la communiste Marie-George Buffet a été adopté lors des débats sur le volet « dignité humaine » du projet de loi « confortant les principes républicains » par les députés réunis en commission spéciale.

Cette proposition de loi vise à éviter « la double peine » pour ces femmes alors que le texte de loi durcit les règles du droit des étrangers en cas de polygamie. Présent lors de l’adoption de cet amendement, le gouvernement ne s’est pas opposé à la proposition, mais s’est interrogé sur son « automaticité ».
Les parlementaires ont en outre créé un délit pénalisant les «  commanditaires  » de certificats de virginité. Ce texte gouvernemental interdisait aux professionnels de santé d’établir des certificats de virginité, avec une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende.

Cette loi punit « le fait d’inciter ou de contraindre une personne à solliciter un certificat de virginité par menace, violence, abus d’autorité ou abus de pouvoir ». Désormais la peine a été portée à deux ans de prison et 60 000 euros d’amende lorsque la jeune femme a moins de 18 ans.

Marlène Schiappa, ministre déléguée à l’Intérieur, s’est félicitée du « consensus pour sanctionner les commanditaires ». Quant au gouvernement, il s’est également défendu de vouloir stigmatiser la communauté musulmane à travers la polarisation sur ce sujet jugé « résiduel ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Polygamie - Mariage

Aller plus loin

Plus de 112 000 étrangers naturalisés français en 2019

Le nombre d’étrangers naturalisés en France a augmenté en 2019. Plus de 112 000 étrangers sont devenus Français, dont 27 000 naturalisés suite à un mariage avec un...

France : les mariages entre musulmans surveillés

Le gouvernement français veut réguler le mariage des musulmans. Dans ce cadre, plusieurs dispositions ont été intégrées dans le projet de loi contre le séparatisme pour...

Maroc : une femme envoie son mari bigame et la seconde épouse en prison

Une peine de 4 mois de prison ainsi qu’une amende de 500 dirhams ont été prononcées à l’encontre d’un homme et d’un fonctionnaire. Ils étaient pour l’un accusé de polygamie...

Polygamie : le Maroc veut en finir avec le contournement de la loi

Le Maroc veut durcir la procédure d’octroi de l’autorisation de polygamie, afin de contrecarrer les projets des hommes qui continuent de ruser pour avoir une deuxième femme. Une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Maroc : le mariage fastueux de la fille d’un haut dirigeant soulève des polémiques

Le mariage somptueux organisé par le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara, pour sa fille, soulève de vives polémiques. La quatrième personnalité politique du Maroc après le roi, le chef du gouvernement et le président de la Chambre des...

Au Maroc, le mariage des mineurs résiste au temps

Au Maroc, il y a encore du chemin à faire pour en finir avec le mariage des mineurs. Des voix s’élèvent pour appeler à la révision rapide et profonde du Code de la famille.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le mariage qui a sauvé un village

La célébration d’un mariage a sauvé tous les habitants d’un village marocain lors du tremblement de terre meurtrier du 8 septembre, qui a détruit leurs maisons.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki se marient le 17 novembre au Maroc

Après Paris, le chanteur marocain Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki, vont organiser leur mariage au Maroc le 17 novembre prochain. Une cérémonie à laquelle seront conviés sa famille, des fans et amis marocains.

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Qui est Ghita El Allaki, la fiancée de Saâd Lamjarred ?

Le chanteur marocain Saâd Lamjarred s’apprête à se marier avec sa meilleure amie Ghita El Allaki.