Les joueurs musulmans en France : entre solidarité palestinienne et pressions politiques

16 octobre 2023 - 20h00 - Sport - Ecrit par : S.A

En France, les prises de position des joueurs musulmans sur l’attaque surprise et spectaculaire du Hamas et la riposte d’Israël agacent une frange de la classe politique. Des poursuites judiciaires pourraient être engagées contre certains d’entre eux.

Les joueurs musulmans sont sous le feu des critiques pour avoir soutenu la Palestine dans la guerre qui l’oppose à Israël. Dimanche, Karim Benzema s’est joint aux autres personnalités de football comme Nabil Fékir ou Franck Ribéry en manifestant sa solidarité envers le peuple palestinien. « Toutes nos prières pour les habitants de Gaza victimes une fois de plus de ces bombardements injustes qui n’épargnent ni femmes ni enfants », a-t-il écrit sur son compte X. De quoi provoquer l’agacement des représentants de l’extrême droite.

À lire : CAN 2023 : Maroc, le tirage de la chance ?

« Et pour les victimes du Hamas ? Et pour le prof d’Arras ? Leurs vies ne comptent pas Karim ? », a rétorqué Damien Rieu, l’ancien assistant parlementaire. Stéphane Le Rudulier, sénateur de Bouches du Rhone, a lui aussi critiqué l’ancien international français : « Aucune prière de Benzema pour les 1500 morts dont 19 français assassines par le Hamas. Pas un mot pour 19 français massacrés par des terroristes. Pas un geste pour les 13 français toujours otages dont des enfants. »

À lire :Guerre Hamas-Israël : Badr Hari prend position

Le défenseur international algérien de Nice Youcef Atal s’est lui aussi attiré les foudres des acteurs politiques voire au-delà. Il lui est reproché d’avoir relayé les propos d’un prédicateur palestinien, le cheikh Mahmoud al-Hasanat, demandant à Dieu d’envoyer « un jour noir sur les juifs » et « d’accompagner la main » des habitants de Gaza « s’ils jettent la pierre ». Le post relayé a soulevé de vives réactions et le maire de Nice, Christian Estrosi a demandé au joueur de présenter ses excuses, fait savoir Le Parisien. « J’attends de Youcef Atal, s’il s’est laissé instrumentaliser, de présenter ses excuses et de dénoncer les terroristes du Hamas. Si tel n’était pas le cas, il n’aurait plus sa place dans notre club. »

À lire :L’imam de Bordeaux dévoile les multiples injustices du conflit Hamas-Israël

Face à la polémique, le joueur de 27 ans a dimanche présenté ses excuses aux personnes qui ont été choquées par sa publication. « J’ai conscience que ma publication a choqué plusieurs personnes, ce qui n’était pas mon intention, et je m’en excuse. Je tiens à clarifier mon point de vue sans aucune ambiguïté : je condamne fermement toutes formes de violence, où que ce soit dans le monde, et je soutiens toutes les victimes. Jamais je ne soutiendrai un message de haine. La paix est un idéal auquel je crois fermement. » Malgré ses excuses, Atal pourrait être visé par une plainte. Le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) de la région Sud Est s’attend à recevoir une traduction assermentée du contenu du post relayé avant d’agir dans ce sens.

Sujets associés : France - Israël - Palestine - Islam

Aller plus loin

Les pro-Palestiniens font plier Gérald Darmanin

Alors que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé l’interdiction d’une manifestation en faveur de la Palestine actuellement en guerre contre Israël, le tribunal de...

L’imam de Bordeaux dévoile les multiples injustices du conflit Hamas-Israël

L’imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, s’est exprimé sur l’attaque du mouvement du Hamas contre Israël qui a fait 1200 morts dans chaque camp. Il dénonce « un acte terroriste...

Guerre Hamas-Israël : Badr Hari prend position

Le champion marocain de kickboxing Badr Hari prend position sur la guerre entre Israël et le mouvement palestinien du Hamas et présente ses “condoléances” à tous ceux qui ont...

En soutien à la Palestine, un tennisman marocain refuse de jouer contre des Israéliens

Le tennisman marocain Younes Lalami Laaroussi a refusé de jouer contre les Israéliens Amit Vales et Lior Goldenberg, déclarant forfait pour son match de quart de finale double...

Ces articles devraient vous intéresser :

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.