Recherche

La France ne veut plus d’imams en provenance du Maroc

© Copyright : DR

17 février 2020 - 07h40 - Monde

Le gouvernement français a établi une feuille de route devant lui permettre de lutter contre le communautarisme, "l’islamisme et les atteintes aux principes républicains". Le président Emmanuel Macron annoncera, dans les tout prochains jours, les conclusions du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR).

Selon Le Point, la feuille de route est en réalité un rapport riche, qui prend en compte tous les domaines, engage la plupart des ministères régaliens, propose un catalogue de mesures à la fois hautement symboliques et très pragmatiques. De même, il renforce les dispositifs répressifs, affermit un contrôle rigoureux des influences étrangères, mais mise aussi, et fortement, sur l’éducation, la culture et la promotion de la laïcité. Ce document confidentiel de 31 pages, daté de janvier, permettra des aménagements législatifs dans plusieurs domaines.

Le travail du CIPDR a été entre autres axé sur "des groupes d’inspiration religieuse rigoriste, prosélyte, porteurs pour certains d’un projet politique de sécession", dont les actions sont visibles dans certains quartiers en proie à la pauvreté et à la délinquance. Les diagnostics des préfets, dans le cadre des "plans de lutte contre la radicalisation" mis en place dans 15 quartiers, révèlent "la présence de lieux de culte représentant une mouvance islamiste ; le développement, par ces mêmes groupes religieux, d’une offre associative dans les champs para-éducatif, scolaire, sportif, qui tend à devenir dominante dans certains quartiers et à faire émerger un écosystème parallèle ; une emprise qui s’étend également aux commerces de proximité".

Ce document de travail du gouvernement propose entre autres, 25 actions, réparties autour de 4 axes. Le quatrième axe indique comment "protéger l’islam contre l’islamisme". L’objectif est de mettre fin au "système des imams détachés", en provenance du Maroc, de la Turquie, de l’Algérie, pour en former des imams français, en développant des "cursus d’islamologie" dans les universités, les projets d’écoles d’aumôneries (militaires et hospitalières)…

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact