Recherche

France : un Marocain condamné pour violences après avoir été qualifié de « sale terroriste »

© Copyright : DR

20 mars 2021 - 11h00 - Société - Par: S.A

Le tribunal d’Albi a condamné par contumace, jeudi 18 mars, un Albigeois de 33 ans originaire du Maroc à 18 mois de prison pour violences et menaces avec une arme. La victime, un de ses concitoyens, l’avait traité de « sale terroriste » après qu’il avait été mis en cause dans les attentats de Barcelone, mis en examen, incarcéré puis relâché sous contrôle judiciaire.

La vie de Samir* a chamboulé le 20 février 2018. Ce jour-là, la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) l’avait interpellé dans son appartement, rapporte La Dépêche du Midi. Il était soupçonné d’être en lien avec les attentats de Barcelone et Cambrils du 17 août 2017. Mis en examen, puis incarcéré, il sera relaxé neuf mois plus tard. Il s’agissait d’une erreur de la part des enquêteurs espagnols. Cet épisode de sa vie lui restera collé à la peau.

Samir raconte que l’un de ses concitoyens l’a qualifié de « sale terroriste » après sa sortie de prison. En colère, il l’attaque. La bagarre avait eu lieu, près du Cotton club, une discothèque située rue Croix-Verte, le 24 février 2019. À la barre jeudi dernier, la victime se dit «  traumatisée  ». « Il m’avait menacé plusieurs fois avant la dispute à la discothèque », assure-t-elle. Elle a peur pour sa vie, et a dû contacter la police à de multiples reprises pour leur dire que sa vie était menacée. « Il ne voulait pas que je dise au village qu’il était mis en cause dans une affaire de terrorisme », poursuit la victime.

Le verdict est tombé : le Marocain a écopé de deux ans de prison dont six mois avec sursis. De même, il lui est interdit d’entrer en contact avec la victime. Absent à l’audience, le tribunal a émis un mandat d’arrêt à l’encontre du prévenu.

*Prénom d’emprunt

Mots clés: France , Barcelone , Terrorisme , Attentat , Violences et agressions

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact