France : un Marocain condamné à 18 mois de prison ferme pour menaces de mort

8 avril 2021 - 09h20 - Ecrit par : A.S

Un Marocain de 26 ans poursuivi pour « apologie publique d’un acte de terrorisme » et « menaces de mort » sur trois policiers de Verdun lors de son transfert le 26 décembre 2020 au centre pénitentiaire de Metz a été condamné à 18 mois de prison. Tel est le verdict rendu par le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc.

Menacé d’expulsion, un Marocain fait les frais des propos qu’il avait tenus lors de son transfert au centre de rétention de Metz le 26 décembre 2020. D’après les trois policiers chargés de l’escorte ce jour-là, il aurait dit que la France était incorrecte à son égard. Ses « droits ont été bafoués lors d’un contrôle à la sortie d’un bar à Verdun », aurait-il fait savoir, souhaitant « voir mourir » les policiers « dans la souffrance ». Au cas où son expulsion serait effective, il s’en prendrait « à des Français lors de son retour au Maroc près de l’ambassade ou du consulat », aurait-il projeté. Avec « sa formation militaire, il aurait recours à une arme de sniper pour en tuer », ont ajouté les policiers.

Après cet incident, le trentenaire avait été assigné en résidence à Bar-le-Duc dans l’attente d’un recours sur son expulsion. Le 12 mars 2021, il a été placé en détention provisoire. Mardi, il a comparu devant le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc, rapporte L’Est Républicain. À la barre, il nie avoir tenu les propos rapportés par les policiers à la justice et assure n’avoir pas proféré des menaces de mort. Selon lui, il ne s’agit que d’une « mauvaise interprétation » de ses propos. « Les policiers avaient sali son image », a-t-il reconnu avoir dit. « J’ai dit que j’aimerais qu’ils connaissent la souffrance que j’ai ressentie. Moi, je veux la paix avec tout le monde », dit-il.

Le ministère public a requis trois ans de prison dont un an avec un sursis probatoire renforcé et un maintien en détention après avoir pris connaissance d’une expertise psychiatrique. Le Marocain est décrit comme un prévenu « à la dangerosité avérée » avec un « risque de réitération en cas de frustration ». Assurant sa propre défense, l’homme réaffirme qu’il « n’a rien contre personne », qu’il veut « tourner la page » et que « son portrait dressé de lui ne correspond pas à sa personnalité ».

Après une requalification des faits d’apologie publique d’un acte de terrorisme en « menaces de mort réitérées commises en raison de la race, l’ethnie ou la religion », le tribunal a condamné le prévenu à 28 mois de prison dont 10 mois avec un sursis probatoire renforcé pendant deux ans, à une obligation de travail, de soins, à une interdiction de détenir une arme, d’entrer en contact avec ses victimes et à un maintien en détention. Obligation lui est également faite de verser 300 € de dommages et intérêts à un policier qui s’était constitué partie civile pour préjudice moral.

Tags : France - Terrorisme - Droits et Justice - Prison

Aller plus loin

Hauts-de-Seine : un Marocain condamné pour menaces de mort envers son ex-compagne

Le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) a condamné un Marocain de 36 ans à un an et demi de prison pour menaces de mort réitérées envers la mère de ses...

Fadila Maaroufi menacée d’une «  mort lente et douloureuse »

La directrice de l’Observatoire des fondamentalismes, Fadila Maaroufi a reçu de nouvelles menaces de mort, mais celles-ci paraissent bien plus effrayantes que les précédentes....

Agadir : l’homme qui a menacé une diplomate arrêté

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d’Agadir ont procédé à l’arrestation d’un individu montrant des symptômes d’une maladie psychiatrique, mercredi dernier. Il...

Montauban : un Marocain condamné de 12 mois de prison pour violences et harcèlement

Le tribunal de Montauban a condamné un Marocain sans papiers à 12 mois de prison ferme avec maintien en détention, et 6 mois de sursis probatoire pour des violences commises...

Nous vous recommandons

Asmaa Lamnawar n’aurait pas dû parler de l’état de santé de son fils

Dans un entretien télévisé, la chanteuse marocaine Asmaa Lamnawar s’est confiée sur la maladie du fils qu’elle a eu avec le compositeur tunisien Issam Chraiti. Une initiative que le compositeur n’a pas appréciée, surtout qu’il s’agit d’une question privée,...

Casablanca se refait une beauté

La ville de Casablanca va se refaire une beauté. Le conseil municipal a décidé de peindre en blanc les façades des immeubles.

Réaction de l’Algérie suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

L’Algérie, un des pays victimes du logiciel israélien Pegasus, a réagi aux accusations d’espionnage contre le Maroc. Le voisin de l’Est condamne « vigoureusement cette inadmissible atteinte systématique aux droits de l’Homme et libertés fondamentales...

Le Maroc a du mal à trouver du blé à l’international

Le Maroc a du mal à trouver des fournisseurs pour sa demande de blé dur américain (une importation de 363 000 tonnes). L’appel d’offres lancé dans ce sens s’est avéré infructueux.

Pegasus : Mohamed Fizazi dénonce un acharnement contre le Maroc

L’affaire Pegasus dans laquelle certaines organisations ont porté de graves accusations d’espionnage contre le Maroc continue de faire polémique. Mohamed Fizazi, l’un des chefs salafistes les plus médiatisés du Maroc, a indiqué qu’ « il incombe au...

Covid-19 : le Maroc devrait passer prochainement en zone verte

Au Maroc, les indicateurs sont au vert dans de nombreuses régions, constituant la preuve que le virus perd du terrain. Plusieurs experts s’accordent à dire que la situation épidémiologique au Maroc est de plus en plus rassurante, et que le retour à la vie...

Voici les pays que peuvent visiter les Marocains sans visa

Les titulaires d’un passeport marocain peuvent voyager dans 64 pays à travers le monde sans avoir à obtenir de visa au préalable. Voici la liste détaillée.

Maroc : ruée des investisseurs étrangers vers les terres agricoles

Les investisseurs étrangers peuvent désormais acquérir des terres agricoles au Maroc, sur la base de la loi n° 62-19, entrée en vigueur cette année. La mesure ouvre de nouvelles opportunités pour les entreprises espagnoles du secteur...

L’huile d’olive marocaine sera-t-elle élue la meilleure au monde ?

Trente meilleurs dégustateurs du monde se réuniront les 18 et 19 mars à Cordoue, dans le sud de l’Espagne, à l’occasion du concours international Evooleum Awards, pour évaluer les échantillons des 100 meilleurs huiles d’olive extra vierges (EVOO) du monde...

Maroc-Algérie : guerre des drones

L’Algérie vient de faire l’acquisition d’une douzaine de drones de combat CH-5 Rainbow auprès de la Chine. De quoi préparer une nouvelle riposte en cas de conflit avec le Maroc.