France : un Marocain condamné pour des faits de violence avec arme

9 février 2022 - 14h20 - France - Ecrit par : S.A

Le tribunal correctionnel a condamné un jeune marocain à deux ans de prison ferme pour des faits de violence avec arme et en réunion commis en mars 2021 au pied d’un immeuble HLM de la cité de Cassenel à Castelsarrasin. Deux de ses complices ont eux aussi écopé de différentes peines.

Les faits remontent à mars 2021. Yahya Glaa, un Marocain d’une vingtaine d’années faisant l’objet d’une OQTF (obligation de quitter le territoire français) depuis 2015 et Ossam E. et Dhafir H., tous les deux 21 ans, sont accusés d’avoir roué de coups un habitant de cité de Cassenel à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) en compagnie de son frère armé d’un manche à balai. Yahya Glaa, principal accusé dans cette affaire, a été arrêté 15 jours après les faits et est écroué depuis dans une prison.

À lire : Montauban : un Marocain condamné de 12 mois de prison pour violences et harcèlement

Lundi, Yahya Glaa a comparu en état d’arrestation, tandis que Ossam E. et Dhafir H. ont comparu en état de liberté, rapporte La Dépêche du Midi. La victime (principale) qui s’est vue prescrire 10 jours d’ITT (incapacité totale de travail) a des plaies faîtes au couteau dont une à la fesse de 5 cm de profondeur, précise la présidente Laetita Zabka demandant à Yahya : « Qui a donné ces coups de couteau  ? » « Il y avait plein de gens, ça courrait de partout, je regrette les coups », répond le mis en cause, réfutant avoir eu un couteau. « Entre 2017 et 2019, vous avez été condamné onze fois. Il n’a aucun revenu si ce n’est la délinquance, il ne fait que ça depuis qu’il est en France », tonne la vice-procureure de la République, Anne Gaullier. Celle-ci a requis deux ans ferme et une OQTF de 10 ans contre Yahya.

À lire : Un ancien athlète marocain condamné pour « menace de mort réitérée »

« Ce n’est pas nous qui avons cherché les problèmes », assure Dhafir. La victime et son frère ont molesté ce jeune franco-marocain, diagnostiqué comme schizophrène, avant qu’un groupe d’individus du quartier ne les prenne à partie avec une barre de fer et des cailloux. « C’est vrai, j’ai jeté une barre de parasol et des petits cailloux », avoue du bout des lèvres Ossama. Le couteau  ? répète la juge Laetita Zabka. « Je ne l’ai pas vu. J’ai d’ailleurs été choqué quand les enquêteurs m’ont dit ça », se défend ce grand gaillard, dont le casier n’est pas vierge.

« Ce ne sont pas des victimes idéales », rappellent les avocats de la défense Amélie Villageon et Diane Payrou. Ceux-ci plaident les personnalités “immatures” de leurs clients. Suivant les réquisitions de la vice-procureure de la République, le tribunal a condamné Yahya à deux ans de prison ferme. Quant à Ossama et Dhafir, ils ont écopé respectivement de 12 mois et 6 mois de prison ferme.

Sujets associés : France - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

France : un Marocain condamné à 18 mois de prison ferme pour menaces de mort

Un Marocain de 26 ans poursuivi pour « apologie publique d’un acte de terrorisme » et « menaces de mort » sur trois policiers de Verdun lors de son transfert le 26 décembre 2020...

Un ancien athlète marocain condamné pour « menace de mort réitérée »

Le tribunal de Carcassonne a condamné un ancien athlète marocain de pentathlon militaire, jugé en comparution immédiate, à quatre mois de prison ferme pour « menace de mort...

France : un Marocain condamné pour violences après avoir été qualifié de « sale terroriste »

Le tribunal d’Albi a condamné par contumace, jeudi 18 mars, un Albigeois de 33 ans originaire du Maroc à 18 mois de prison pour violences et menaces avec une arme. La victime,...

Montauban : un Marocain condamné de 12 mois de prison pour violences et harcèlement

Le tribunal de Montauban a condamné un Marocain sans papiers à 12 mois de prison ferme avec maintien en détention, et 6 mois de sursis probatoire pour des violences commises...

Ces articles devraient vous intéresser :

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...