Recherche

France : la mère voilée humiliée se confie

© Copyright : DR

17 octobre 2019 - 15h40 - Monde

Fatima E., la femme voilée qui a été prise pour cible par Juien Odoul, l’élu du Rassemblement national, sort enfin de son silence. Elle a raconté les faits et surtout les sentiments qui étaient les siens lorsqu’on lui a demandé d’enlever son voile.

Elle accompagnait un groupe d’enfants au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté vendredi dernier mais elle a dû quitter la salle avec son fils à la suite de l’interpellation de l’élu du Rassemblement national, Julien Odoul.

Selon le Collectif contre l’Islamophobie, Fatima est âgée d’environ 35 ans et porte un voile qui ne laisse apparaître que son visage. Elle raconte que sa présence n’était pas prévue à l’origine au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et qu’elle a dû céder sous l‘insistance de son fils.

Mais, en début de séance, Julien Odoul exhorte la présidente socialiste de région à demander à la maman de retirer son voile ou de sortir de la salle, au nom des principes laïcs de la République française.

« J’ai entendu quelqu’un dire, "Au nom de la laïcité", puis j’entends des personnes qui commencent à crier, s’énerver. Franchement, j’étais là sans être là. La seule chose que j’ai vue, c’était la détresse des enfants. Ils étaient vraiment choqués et traumatisés », rapporte Fatima E.

La mère de famille dit s’inquiéter pour la suite, après cet incident. « J’ai senti un rejet que je n’avais pas senti avant. Et cela va avoir des conséquences », témoigne-t-elle, sans donner plus de précisions.

De son côté, Julien Odoul explique qu’il ne « regrette pas » son geste, même si plusieurs élus du Rassemblement national l’ont critiqué sur la forme. « Dans le contexte dans lequel nous sommes, personne ne peut venir dans une enceinte démocratique avec un voile islamique. C’est soit de la profonde naïveté, soit de la provocation », affirme-t-il.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact