Recherche

France : une sœur voilée refusée par une maison de retraite

© Copyright : DR

20 novembre 2019 - 07h00 - Monde

Le "Foyer logement" de Vesoul géré par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) a refusé d’octroyer un logement à une sœur catholique. En cause, son opposition au retrait de son voile et de sa soutane.

De l’islamophobie à la "christianophobie", il n’y a qu’un seul pas. Après avoir passé toute sa vie dans un convent dans la Drôme, une religieuse catholique âgée de plus de 70 ans, croyait avoir trouvé la bonne adresse pour passer une retraite calme et paisible dans sa région d’origine, en Haute-Saône. Sauf que cela ne s’est pas passé comme prévu.

Le processus débute en octobre 2018 où elle entre en contact avec le CCAS, gestionnaire de "Foyer logement" pour les personnes du troisième âge, rappelle France Bleu. Par la suite, son nom est inscrit sur la liste d’attente des demandeurs. La commission d’attribution des logements a fini par accepter sa demande après plusieurs mois.

Elle reçoit alors une correspondance dans laquelle un accent particulier a été mis sur le règlement intérieur de l’établissement. "Dans le respect de la laïcité tout signe ostentatoire d’appartenance à une communauté religieuse ne peut être accepté en vue d’assurer la sérénité de toutes et de tous", est-il écrit. La religieuse catholique a refusé de respecter cette disposition et perd ainsi le logement.

Cette situation a provoqué l’indignation du curé de Vesoul qui évoque une "christianophobie", selon le bulletin paroissial. "On nous rabâche les oreilles avec des principes de laïcité qui ne sont pas compris", a-t-il fustigé en référence à la femme voilée agressée par Julien Odoul, un élu RN au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. "Je ne pense pas que le voile d’une religieuse puisse nuire, car ne n’est pas le signe d’une soumission, mais d’une consécration", a déclaré le curé.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact