Organisation de l’Islam en France : l’Etat ne doit pas "se substituer" aux Musulmans

10 décembre 2020 - 08h00 - France - Ecrit par : J.K

Le président français envisage de construire un «  islam de France  », à travers un «  label  » pour les imams et autres. Bien que plusieurs approuvent l’idée d’Emmanuel Macron, Franck Fregosi, directeur de recherche au CNRS, spécialiste de la gouvernance de l’islam en France, ne digère pas la méthode employée.

Ce mercredi, le projet de loi «  confortant les principes républicains  », a été présenté en Conseil des ministres. Le texte ne contenant plus le terme «  séparatisme  » sera discuté à l’Assemblée nationale en 2021. Au nombre des principales mesures, figure l’idée de la création d’un islam de France, à travers la formation locale des imams ou une «  certification républicaine  », qui sera délivrée par un Conseil des imams de France, créé par le Conseil Français du Culte Musulman. C’est principalement cette idée qui a attiré l’attention de Franck Fregosi, qui a réagi sur Europe 1.

«  La difficulté, c’est que nous sommes en train de reproduire quelque part des erreurs antérieures, c’est-à- dire que nous pensons l’organisation de l’islam du haut vers le bas, alors qu’il faut partir au contraire de ce qu’est la réalité de l’islam au quotidien, dans les régions, dans les départements, pour ensuite remonter au niveau national  », a-t-il indiqué, poursuivant que l’État se doit d’être neutre religieusement, afin de garantir «  la libre organisation des cultes. Vouloir imposer un mode de fonctionnement, détaché des réalités du terrain, pourrait s’avérer contre-productif  ».

Fregosi estime qu’il revient aux croyants et aux responsables communautaires de se prendre en charge, même sur les questions de lutte contre la radicalisation. «  L’État est dans son droit puisque c’est un enjeu de prérogatives régaliennes de sécurité. Mais pour autant, il ne peut pas non plus se substituer aux principaux intéressés  », a-t-il conclu.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Religion - Islam

Aller plus loin

Malgré le boycott, Emmanuel Macron rencontre les responsables du CFCM

Emmanuel Macron a reçu les responsables du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Cette rencontre qui a eu lieu le 26 octobre intervient en plein boycott des produits français.

France / Communauté musulmane : une guerre ouverte entre la GMP et le CFCM

Une guerre de leadership sape les relations entre le Conseil français du culte musulman (CFCM) et la Grande Mosquée de Paris (GMP). L’initiative du 2 novembre à la Grande...

France : les imams vent debout contre le projet de « labellisation »

La création d’un Conseil national des imams (CNI) en France confiée au Conseil français du culte musulman (CFCM) n’est pas du goût de bon nombre d’imams indépendants et de...

Lutte contre les discriminations : la France lance la plateforme de signalement

Dans le cadre de la lutte contre les discriminations, une plateforme sera lancée dès janvier 2021. L’annonce a été faite par le président français, Emmanuel Macron, lors d’une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Ramadan 2024 au Maroc : voici le montant de la Zakat

Le Conseil supérieur des Oulémas a fixé, il y a quelques jours, le montant minimum de la Zakat Al Fitr au titre de l’année 2024/1445.

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».