Recherche

France : un rappeur en prison pour apologie du terrorisme

© Copyright : DR

4 avril 2020 - 07h30 - Monde

Le tribunal correctionnel de Pontoise a condamné le rappeur Mohamed Damey, alias Masta Ex à huit ans de prison ferme pour provocation directe à un acte de terrorisme et menace de crime contre personne dépositaire de l’autorité publique, le 26 mars dernier. Une deuxième condamnation du genre pour ce Sannois de 29 ans.

Dans sa vidéo titrée "20/20 bonne année" postée le 4 janvier sur la chaîne YouTube de son association Killuminateam, le rappeur Masta Ex a menacé le président de la République, Emmanuel Macron et son ministre de l’Intérieur, rapporte Le Parisien. Visiblement, celui-ci appelait à "prendre les armes" contre ces autorités.

"Vous allez payer au nom d’Allah" et on doit les "fumer en 2020", menace-t-il, faisant ainsi référence à la perquisition menée à son domicile le 13 novembre, dans le cadre d’une précédente affaire. En novembre dernier, il avait été déjà condamné à un an de prison dont six mois ferme, pour les mêmes faits, rappelle la même source.

De même, Mohamed Damey avait fait l’objet de poursuite judiciaire pour avoir violé l’interdiction d’entrer en relation avec une personne de son association. Cette interdiction faite par le ministère de l’Intérieur vise à "prévenir la commission d’actes de terrorisme".

À la barre, le rappeur nie les accusations d’apologie de terrorisme et se pose en "un soldat de la vérité" incompris. Il écope de huit ans de prison ferme. Son épouse Megan A., 26 ans écope, elle, de six mois de prison ferme pour les mêmes faits. Celle-ci était entrée en contact avec N’Yamboite B., 26 ans, un membre de l’association. Celui-ci sera condamné à 4 mois avec sursis pour avoir enfreint l’interdiction d’entrer en contact.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact