La France veut réduire les coûts de transferts des MRE

13 janvier 2022 - 10h20 - Ecrit par : A.S

Le gouvernement français vient d’introduire un texte de loi au parlement pour réduire les coûts de transferts de fonds effectués par les étrangers résidant dans le pays dont les Marocains.

Le gouvernement français a récemment déposé au parlement son rapport sur « les modalités de réduction des coûts de transaction des envois de fonds effectués par des personnes résidant en France vers des personnes résidant dans des États éligibles à l’aide publique au développement », fait savoir le journal Les Inspirations Éco, se demandant s’il s’agit de « signaux positifs en faveur de la réduction des coûts de transaction des transferts de fonds des MRE ».

À lire : Arnaud Montebourg veut bloquer les transferts d’argent vers le Maroc

Ce rapport vise l’atteinte de l’Objectif de développement durable n°10 (Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre) dont l’un des sous-objectifs est de « faire baisser, d’ici à 2030, au-dessous de 3 %, les coûts de transaction des envois de fonds effectués par les migrants et d’éliminer les couloirs de transfert de fonds dont les coûts sont supérieurs à 5 % », explique un expert.

Si la réduction du coût des transferts est à saluer, l’élimination des couloirs de transfert de fonds dont les coûts sont supérieurs à 5 % serait en revanche considérée comme une interdiction de l’activité de transfert de fonds à des fins autres que commerciales, précise la même source, soulignant que « les effets d’une telle mesure seraient désastreux avec la privation des pays et familles récipiendaires de fonds dont le transfert serait ainsi interdit ».

À lire : Les transferts des MRE frôlent les 80 milliards de dirhams

La mesure pourrait également entraîner « un développement exponentiel des transferts occultes dont le montant serait déjà équivalent aux transferts officiels, et ce, au détriment de la lutte contre le financement du terrorisme et du blanchiment d’argent », assure le journal, rappelant que les transferts en devises des MRE sont en hausse depuis le début de la crise sanitaire, atteignant un record d’environ 100 milliards de dirhams en 2021. Cette tendance devrait enregistrer une contraction de 23,2 % à 72,8 milliards de dirhams en 2022 et de 1,9 % à 71,4 milliards de dirhams en 2023.

Les transferts de fonds des MRE les plus importants proviennent de la France (10 %), de l’Arabie saoudite (12 %) et des États-Unis (14 %).

Tags : France - Transferts des MRE

Aller plus loin

Les transferts des MRE frôlent les 80 milliards de dirhams

Les transferts de fonds effectués par les Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) maintiennent une bonne dynamique cette année. À fin octobre, ils ont atteint 79,656 milliards DH...

Malgré la crise sanitaire : les transferts des MRE en hausse

Malgré la situation économique que traverse le monde en raison de la crise sanitaire, les transferts d’argent réalisés par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) sont en...

Les MRE ont envoyé vers le Maroc plus de 93 MMDH en 2021

En 2021, les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) se sont élevés à près de 93,3 milliards de dirhams (MMDH), contre 68,18 MMDH en 2020. Un record...

Arnaud Montebourg veut bloquer les transferts d’argent vers le Maroc

Le candidat à la présidentielle française, Arnaud Montebourg, essuie des sévères critiques de la gauche, après avoir proposé de bloquer les transferts d’argent via Western Union vers...

Nous vous recommandons

L’Espagne inflige des amendes « injustes » à des camionneurs marocains

Les routiers marocains, très affectés par la mesure de restrictions de visas imposée par la France, appellent les autorités marocaines au secours.

Maroc : enquête sur le crash d’un petit avion, des trafiquants de drogue traqués

Un commando spécial composé des éléments de la brigade de la gendarmerie royale de Ksar El Kebir et du commandement provincial de Larache mènent des investigations sur le crash d’un petit avion. L’appareil aurait été utilisé par des trafiquants de...

Maroc : tout montant supérieur à 100 000 DH doit être déclaré aux frontières

L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) a annoncé que tous les voyageurs détenteurs des billets de banque et des titres au porteur d’un montant supérieur à 100 000 dirhams doivent remplir un formulaire auprès des services douaniers des...

La nationalité française refusée à Gims pour ses propos sur l’islam

Après avoir appelé les musulmans à ne pas fêter la nouvelle année, le rappeur Gims a présenté ses excuses dans le Journal du dimanche. Mais ses propos lui coûteront une nouvelle fois la nationalité française qu’il n’a toujours pas, malgré tout le temps passé...

Covid-19 au Maroc : l’armée appelée à la rescousse

Pour accélérer le rythme de la campagne de vaccination contre le Covid-19, une équipe médicale militaire composée de médecins et d’infirmiers, a été appelée en renfort au ministère de la Santé. Ils sont déployés dans plusieurs régions du...

MRE : Algésiras se prépare pour l’Opération Marhaba 2022

Le président de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA), Gerardo Landaluce, a exprimé jeudi sa satisfaction quant à la reprise annoncée du trafic maritime de passagers avec le Maroc et à l’organisation prochaine de l’Opération Marhaba...

Fabriquée au Maroc, la Citroën Ami est un (peu) plus chère

Citroën vient d’augmenter, en ce début d’année, le prix de son modèle 100 % électrique Ami, produit au Maroc et accessible sans permis.

Les Marocains pourront-ils manger du pain l’été prochain ?

Le blé, principale denrée de base au Maroc, est au cœur des inquiétudes depuis l’invasion ukrainienne. Alors que les prix grimpent à l’import et que la production nationale est insuffisante, l’on annonce que le stock national existant ne peut tenir que 5...

EasyJet annule des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne EasyJet s’est vu contrainte d’annuler de nombreux vols vers le Maroc. À l’origine de cette décision, une panne de son système informatique.

Algérie : Said Chanegriha accuse à nouveau le Maroc

Le chef de l’armée algérienne Said Chanegriha a, une fois encore, mis en garde le Maroc qui, selon lui, multiplie sa provocation envers l’Algérie.