France : report de « la formation des imams, aumôniers et islamologues »

15 avril 2021 - 07h00 - France - Ecrit par : A.P

Le colloque sur la formation des imams, aumôniers et islamologues de France a été reporté par le comité d’organisation. L’événement aura lieu les 8 et 9 octobre 2021 à la Faculté Protestante de l’Université de Strasbourg.

« La formation des imams, des aumôniers et des islamologues : état des lieux, enjeux et perspectives ». Tel est le thème du colloque initié par l’École nationale de formation des cadres religieux et aumôniers et l’Académie française des pensées d’Islam (AFPI), en partenariat avec l’Institut de Science et de Théologie des Religions (ICP Paris) et la Faculté Protestante de l’Université de Strasbourg, rapporte le site Mizane.info.

Dans son discours de lutte contre les séparatismes musulmans, prononcé 2 octobre 2020, Emmanuel Macron avait exprimé son intention de relancer un plan de formation des imams de France. Dans la foulée de l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty, le président français a expressément demandé aux fédérations du CFCM de créer sans délai le Conseil national des imams (CNI) qui aura pour mission de « labelliser » les imams de France. Il a aussi exigé la signature, par ces derniers, d’une charte des valeurs républicaines.

Ces décisions ont suscité des débats houleux. Sur la forme, Tareq Oubrou ne les approuve pas, pour la simple raison que les imams doivent être désignés par leurs pairs et non par des fédérations musulmanes liées à des pays étrangers. « L’islam, comme projet de formation ou projet d’institutionnalisation d’une formation des clercs de l’islam, est d’abord un objet politique découplé en d’autant de décisions publiques, de discours « historiques » et de « choix fondateurs ». « Il est alors question d’une forme d’arc narratif où se déploient le contexte (les attentats terroristes de 2015), les structures théologico-politique (CFCM), les structures d’encadrement (les aumôneries musulmanes) et les mobilisations d’expertises universitaires (mission de réflexion sur la formation des imams et des cadres religieux musulmans, mars 2017). », explique-t-il.

Faisant l’état des lieux de la situation, il observe que très peu de débats s’organisent entre les universitaires, les confessionnels et les nombreux chercheurs en islamologie. C’est pourquoi ce colloque vise à réfléchir à la «  complexité de la question des formations et celle des acteurs sur les plans juridique, idéologique, politique, économique et humain  », à « étudier les enjeux autour de la division du travail opérée entre l’enseignement de la théologie musulmane par les instituts islamiques et l’enseignement des sciences humaines dispensé par les Universités » et à « dégager des perspectives et des espérances nouvelles pour la mise en œuvre de projets de formation et de recherche ambitieux, créatifs et fédérateurs ».

Sujets associés : France - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Formation - Islam - Tareq Oubrou

Aller plus loin

L’appel du CFCM au ministre de la Justice pour renforcer l’aumônerie musulmane

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, a été reçu en audience vendredi, par le garde des Sceaux, ministre de la Justice. Accompagné du...

Tariq Ramadan crée un centre de recherche et de formation

Le théologien et essayiste suisse Tariq Ramadan veut créer un "Centre de recherche et de formation". Dénommé "Chifa", Il s’occupera de des cours de "féminisme" et d’"éthique...

Un programme de formation des imams conçu par le CFCM

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) veut élaborer un programme commun de formation des imams et un plan de lutte contre le radicalisme. L’initiative intervient une...

Retrait de la mosquée de Paris du projet du Conseil national des imams

Chems-Eddine Hafiz, recteur de la grande Mosquée de Paris (GMP) a décidé de se retirer du projet de création du Conseil national des imams (CNI) voulu par le président français...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Officiel : voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer le début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.