France : élan de solidarité autour de Mohamed et de son fils myopathe menacés d’expulsion

12 janvier 2021 - 14h40 - France - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’histoire de Mohamed et de son fils myopathe menacés d’expulsion a ému les habitants du département des Yvelines qui leur ont proposé un logement.

Les deux Algériens bénéficient du soutien de bénévoles anonymes qui leur ont offert un logement, un téléphone. Les institutions comme la Maison départementale du handicap leur apportent aussi du soutien. Chaque soir, une camionnette spécialisée dépose l’adolescent de 9 ans chez lui.

Arrivé en France pour faire soigner son fils, Mohamed est désormais sous la menace d’une expulsion. Le jeune garçon souffre de la myopathie de Duchenne. Le diagnostic a été posé il y a 5 ans. En situation irrégulière, la préfecture des Yvelines menace d’expulser les deux étrangers. La demande de titre de séjour de l’Algérien a été rejetée. «  Je ne veux pas partir. Rentrer en Algérie, c’est condamner mon fils. Je préfère rester ici où sa maladie est mieux prise en charge  », explique au journal Le Parisien cet homme de 43 ans actuellement basé à Achères.

Il confie que la vie de son fils a changé après leur arrivée en France. Le petit Anas est scolarisé, a des copains, va à la cantine, à la cour de récréation d’un groupe scolaire de Conflans-Sainte-Honorine. «  En Algérie, il passait ses journées dans un fauteuil, sans aucune instruction, raconte son papa. Aucune structure adaptée n’existe et les enfants atteints de la maladie de Duchenne sont doublement condamnés. Je suis prêt à rester ici des années pour mon fils. Je sacrifie une partie de ma vie de famille, je serai peut-être clandestin. Mais je n’ai pas le choix.  »

Selon la préfecture des Yvelines, Anas peut recevoir des soins adaptés dans son pays comme en France : «  Comme le prévoit la loi, le collège de médecins de l’office français de l’immigration et de l’intégration a été saisi et a conclu qu’il peut bénéficier d’un traitement approprié en Algérie et que son état de santé lui permet de voyager sans risque  ».

«  Faux ! répond Karim Bouzalgha, l’avocat de la famille. Nous disposons de plusieurs certificats produits par des médecins attestant d’une meilleure prise en charge en France. Ici, son espérance de vie peut être portée à presque 40 ans contre à peine 20 ans en Algérie.  » «  Au-delà du débat juridique, le préfet peut également prendre en compte l’aspect humain de cette affaire et accorder un titre de séjour à mon client, plaide-t-il. Légalement, c’est possible.  »
Le tribunal administratif de Versailles rendra sa décision en juin.

Sujets associés : France - Santé - Expulsion

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

France : une Marocaine sans ressources vit dans un hôtel 5 étoiles

Malika, une Marocaine de 65 ans résidant en France, figure parmi les 59 femmes bénéficiaires de l’opération de solidarité du groupe immobilier...

Menacé d’expulsion, un père de famille marocain restera finalement en France

La Cour administrative d’appel de Nantes (Loire Atlantique) a tranché en faveur d’un père de famille marocain résidant à Saran, près d’Orléans, menacé d’expulsion. L’arrêté du préfet...

Un Marocain diabétique menacé d’expulsion en France

La cour administrative d’appel de Nantes (Loire-Atlantique) a confirmé mercredi 26 août 2020 la légalité d’un arrêté du préfet d’Eure-et-Loir, qui avait refusé en juin 2019 d’octroyer...

Menacées d’expulsion, deux Marocaines resteront finalement aux Pays-Bas

Alors qu’elles étaient sous la menace d’une expulsion vers le Maroc, les sœurs Sofia et Najoua resteront finalement aux Pays-Bas. La décision a été annulée au dernier moment par le...

Nous vous recommandons

France

Les confidences d’une étudiante marocaine confinée en France

Chaimaa Farkchi fait partie des 1 000 étudiants confinés dans les résidences universitaires de Poitiers. L’étudiante marocaine raconte son calvaire et sa solitude.

France : 1 500 euros de dommages et intérêts pour avoir refusé de serrer la main à une femme

Le tribunal de police de Bourges a condamné un homme à une amende de 750 euros et au versement de 1 500 euros de dommages et intérêts à l’ancienne préfète du Cher, Catherine Ferrier, pour avoir refusé de lui serrer la main. La justice y voit un comportement...

Le Maroc va-t-il restreindre les voyages vers la Russie ?

De nombreux pays, dont la France, conseillent à leurs ressortissants de quitter la Russie par les liaisons encore existantes. Au regard de la situation qui prévaut sur place, quelle sera la position du Maroc ...

États-Unis : Ceet Fouad perd deux « frères » happés par le métro

Deux des camarades du grapheur français d’origine marocaine Ceet Fouad ont été mortellement happés par un métro près de la station Sutter Ave-Rutland Road à New York le 20 avril. Les défunts l’avaient accompagné dans la ville américaine pour une opération...

Le député Mustapha Laabid condamné en appel à 3 ans d’inéligibilité

La Cour d’appel de Rennes vient de confirmer la peine de six mois de prison avec sursis, 10 000 euros d’amende de 3 ans d’inéligibilité du député LRM Mustapha Laabid. Il avait été condamné, en août 2019, pour la même peine en première...

Santé

Sommés de fermer, les propriétaires de hammams portent plainte contre le gouvernement

Les propriétaires des hammams sont en colère. Alors qu’ils espéraient une suite favorable à leur requête, demandant au gouvernement d’étendre les mesures sociales vers le secteur, ils sont sommés de fermer leurs portes, pour, a-t-on expliqué, lutter contre la...

Le coronavirus emporte Omar Jazouli

Omar Jazouli, ancien maire de Marrakech et ancien député, est décédé samedi 31 juillet dans une clinique privée suite à des complications provoquées par le Covid-19.

Le Covid-19 fait chuter le nombre de naissance au Maroc

Les naissances au Maroc durant l’année 2020 ont fortement baissé. Le nombre de nouveau-nés a chuté d’environ 100 000 par rapport à 2019, soit une chute de 4 %. La pandémie du Covid-19 est pointée du doigt comme facteur générant le manque du désir d’avoir des...

Coronavirus : opération désinfection à Casablanca (vidéo)

Les autorités de la ville de Casablanca, en coordination avec les services compétents, ont mené une opération de stérilisation et de désinfection.

Covid-19 : le Maroc dépasse les 50 000 cas

1565 contaminations au coronavirus ont été enregistrées ce samedi 22 août au Maroc, selon le ministère de la Santé, portant le total des cas de Covid-19 à 50 812 depuis mars dernier.

Expulsion

Des Marocains expulsés à Nîmes 

Les forces de l’ordre ont démarré jeudi l’évacuation du squat de la rue Pierre Semard à Nîmes dans le Gard, illégalement occupé depuis 2019 par une dizaine de familles d’origine marocaine et du Caucase.

De nombreux Marocains attendent d’être expulsés du centre de rétention de Toulouse

Le centre de rétention administratif des étrangers sans papiers se remplit chaque jour un peu plus, sans possibilité d’expulsion de ses internés, parmi lesquels, de nombreux Marocains, à cause de la fermeture des frontières, due à la crise sanitaire....

Tanger : les migrants subsahariens expulsés, dénoncent une « injustice »

Les arrestations et les expulsions de migrants subsahariens résidant ou travaillant à Tanger, proche de la frontière de Sebta, se sont intensifiées depuis deux semaines suite au changement par l’Espagne de sa position sur le Sahara. Les migrants dénoncent...

Les frères Migri expulsés de leur maison à Rabat (vidéo)

Des forces de l’ordre sont intervenues mercredi pour entamer la procédure d’expulsion des frères Migri de leur maison à Rabat, suite à une décision de justice qui a soulevé un tollé.

Sète : mobilisation pour la libération d’un jeune sans-papiers marocain

Des associations de Sète appellent à la libération de Nourredine, un jeune marocain sans papiers, placé au centre de rétention administrative (CRA). Elles organisent un rassemblement, ce vendredi, devant le...