Salah Abdeslam coûte 430 000  euros par an à la France

6 septembre 2021 - 08h00 - Ecrit par : G.A

Il a gagné le statut du prisonnier le plus surveillé en France. Salah Abdeslam est le seul membre encore en vie des commandos djihadistes qui, le 13 novembre 2015, ont provoqué les attentats qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés à Paris et Saint-Denis. Alors que la Cour d’assise spéciale de Paris s’apprête à replonger dans l’enfer de ce qui s’est passé ce jour-là, la sécurité autour de Salah Abdeslam a été renforcée.

Depuis son incarcération il y a 5 ans, Salah Abdeslam a été placé à l’isolement total, suivi 24 heures sur 24 par vidéosurveillance. Les autorités françaises tiennent absolument à ce que l’un des accusés dans ce drame soit jugé et réponde des actes qui ont coûté la vie à des centaines de personnes.

À lire : Nouvelles images de l’arrestation de Salah Abdeslam (vidéo)

Le dispositif de sécurité mis sur pied pour surveiller le prisonnier depuis sa cellule a fait l’objet d’un arrêté ministériel a posteriori, le 9 juin 2016, et a ensuite été voté par le Parlement. Il a également été validé par le Conseil d’État. Cela n’était pas du goût de Salah Abdeslam, qui avait saisi la haute juridiction administrative. Mais il lui avait été répondu que « le caractère exceptionnel des faits terroristes » pour lesquels il est poursuivi « impliquait que toutes les précautions soient prises pour éviter son suicide et son évasion ».

À lire : Salah Abdeslam lâché par l’un de ses avocats

Selon la loi, un détenu placé sous le régime de l’isolement, « conserve ses droits à l’information, aux visites, à la correspondance écrite et téléphonique, à l’exercice du culte et bénéficie d’au moins une heure quotidienne de promenade à l’air libre ». Selon la Chancellerie, les frais du type de surveillance dont fait l’objet Salah Abdeslam s’élève à plus de 430 000  euros par an, dont 397 340  euros au titre des dépenses pour le personnel. Outre la cellule occupée par Salah Abdeslam, quatre autres sont mobilisées par mesure de sécurité.

Tags : France - Terrorisme - Procès - Prison - Salah Abdeslam

Aller plus loin

Salah Abdeslam lâché par l’un de ses avocats

À quelques jours de l’ouverture du procès français sur l’attentat du 13 novembre à Paris, l’avocat belge Sven Mary “abandonne” son client Salah Abdeslam, 31 ans. La défense du...

Les premiers mots de Salah Abdeslam au tribunal

Le procès français sur les attentats du 13 novembre s’est ouvert ce mercredi 8 septembre 2021 devant la cour d’assises spéciale de Paris pour une durée de neuf mois. Le terroriste...

La cavale de Salah Abdeslam en images (vidéo)

Les premières images de la cavale de Salah Abdeslam ont été dévoilées ce matin par la chaine d’informations BFM TV. L’homme le plus recherché d’Europe, suspecté d’avoir participé aux...

Salah Abdeslam sera jugé aux assises en Belgique

Ce vendredi 17 septembre, le parquet fédéral en Belgique a renvoyé devant la cour d’assise, le dossier du Franco-Marocain Salah Abdeslam et neuf autres hommes soupçonnés d’être...

Nous vous recommandons

« Il n’y aura pas de douanes commerciales à Ceuta et Melilla »

Le directeur général des douanes marocaines, Nabil Lakhdar, a déclaré qu’« il n’y aura pas de douane commerciale » à Ceuta, ajoutant que « les passages frontaliers de Ceuta et Melilla ne sont que de petits couloirs pour les contrôles douaniers...

Près de 70% des Marocains défavorables à l’ouverture des frontières avec l’Algérie

En tout, 67 % des Marocains ne sont pas favorables à l’ouverture des frontières avec l’Algérie, un souhait exprimé par le roi Mohammed VI dans le discours prononcé à l’occasion de la fête du trône le 31 juillet. C’est ce que révèle un sondage en ligne proposé...

Les Etats-Unis font don de vaccins anti Covid-19 au Maroc

Comme annoncé, le royaume a bien réceptionné les 300  000 doses Janssen de la firme Johnson & Johnson.

Le Maroc va importer du gaz via l’Espagne

Le Maroc a demandé l’aide de l’Espagne pour importer du gaz qu’il aura acheté sur les marchés internationaux sous forme liquéfiée et ensuite transformé dans les usines de regazéification espagnoles.

Maroc : les professionnels du tourisme réclament la suppression du test PCR

Afin de relancer l’activité touristique, en berne depuis de nombreux mois, les professionnels réclament l’allégement des conditions d’accès au Maroc et surtout la fin du test PCR pour les arrivées par voie...

Des maroco-néerlandais décèdent dans un accident de la route en Espagne

Trois jeunes originaires des Pays-Bas, dont deux Marocains, ont perdu la vie dans un accident de la route sur l’autoroute AP1 en Espagne. Leur voiture est entrée en collision avec un camion transportant de la paille dans le nord du pays, à hauteur de...

Décision du tribunal de l’UE : l’Algérie salue une victoire du Polisario

Suite à l’annulation de deux accords de partenariat commerciaux du Maroc par la justice européenne, l’Algérie, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, a salué « une victoire éclatante pour la cause du peuple sahraoui...

Trompé par le Polisario, le rappeur Morad crie « Vive le roi et le Sahara est Marocain »

Le rappeur espagnol d’origine marocaine Morad, l’un des artistes les plus écoutés en Espagne, a exprimé dans une vidéo sur TikTok son soutien au roi Mohammed VI sur la question du Sahara.

Accords de pêche : le tribunal européen pourrait rendre des décisions contre le Maroc

Le tribunal de l’Union européenne (TGUE) rendra mercredi deux arrêts importants sur l’applicabilité des accords de pêche et d’association (commerciale) conclus en 2019 entre Bruxelles et le Maroc au Sahara. Ces décisions pourraient être en défaveur du Maroc...

Décès de Mohamed Harrak, consul général du Maroc à Bastia

Mohamed Harrak, consul général du Maroc à Bastia depuis octobre 2017 est décédé. Il était avec l’ambassadeur du Maroc à Paris l’un des artisans du lancement d’une liaison aérienne entre Bastia et Fès le 3 juillet...