Salah Abdeslam coûte 430 000  euros par an à la France

6 septembre 2021 - 08h00 - France - Ecrit par : G.A

Il a gagné le statut du prisonnier le plus surveillé en France. Salah Abdeslam est le seul membre encore en vie des commandos djihadistes qui, le 13 novembre 2015, ont provoqué les attentats qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés à Paris et Saint-Denis. Alors que la Cour d’assise spéciale de Paris s’apprête à replonger dans l’enfer de ce qui s’est passé ce jour-là, la sécurité autour de Salah Abdeslam a été renforcée.

Depuis son incarcération il y a 5 ans, Salah Abdeslam a été placé à l’isolement total, suivi 24 heures sur 24 par vidéosurveillance. Les autorités françaises tiennent absolument à ce que l’un des accusés dans ce drame soit jugé et réponde des actes qui ont coûté la vie à des centaines de personnes.

À lire : Nouvelles images de l’arrestation de Salah Abdeslam (vidéo)

Le dispositif de sécurité mis sur pied pour surveiller le prisonnier depuis sa cellule a fait l’objet d’un arrêté ministériel a posteriori, le 9 juin 2016, et a ensuite été voté par le Parlement. Il a également été validé par le Conseil d’État. Cela n’était pas du goût de Salah Abdeslam, qui avait saisi la haute juridiction administrative. Mais il lui avait été répondu que « le caractère exceptionnel des faits terroristes » pour lesquels il est poursuivi « impliquait que toutes les précautions soient prises pour éviter son suicide et son évasion ».

À lire : Salah Abdeslam lâché par l’un de ses avocats

Selon la loi, un détenu placé sous le régime de l’isolement, « conserve ses droits à l’information, aux visites, à la correspondance écrite et téléphonique, à l’exercice du culte et bénéficie d’au moins une heure quotidienne de promenade à l’air libre ». Selon la Chancellerie, les frais du type de surveillance dont fait l’objet Salah Abdeslam s’élève à plus de 430 000  euros par an, dont 397 340  euros au titre des dépenses pour le personnel. Outre la cellule occupée par Salah Abdeslam, quatre autres sont mobilisées par mesure de sécurité.

Sujets associés : France - Terrorisme - Procès - Prison - Salah Abdeslam

Aller plus loin

Salah Abdeslam sera jugé aux assises en Belgique

Ce vendredi 17 septembre, le parquet fédéral en Belgique a renvoyé devant la cour d’assise, le dossier du Franco-Marocain Salah Abdeslam et neuf autres hommes soupçonnés d’être...

France : Salah Abdeslam se dépeint comme « quelqu’un de gentil, de calme »

Au 37ᵉ jour du procès des attentats du 13-Novembre 2015, la cour s’est donné pour mission de passer au peigne fin, la personnalité des accusés. Il s’agit de Salah Abdeslam, seul...

Salah Abdeslam demande à sa maman de lui pardonner

Trois nouvelles lettres écrites par Salah Abdeslam, l’un des auteurs présumés des attentats de novembre 2015 à Paris, viennent d’être publiées par le magazine le Point. Elles...

Nouvelles images de l’arrestation de Salah Abdeslam (vidéo)

La Chaîne Itélé a diffusé aujourd’hui des nouvelles images de l’arrestation du terroriste Salah Abdeslam soupçonné par les autorités françaises d’avoir participé aux attaques...

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...