Comment Casablanca veut en finir avec les gardiens de parking

26 juillet 2019 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Conseil de la ville de Casablanca lance, dès la semaine prochaine, une vaste opération de démantèlement des parkings illégaux, pour finir avec l’anarchie observée dans le secteur du gardiennage.

Les autorités locales de la ville de Casablanca ont enfin décidé de prendre la mesure de la situation. Elles lanceront, dès la semaine prochaine, une vaste opération de démantèlement des parkings illégaux où des gardiens imposent leur loi aux automobilistes, notamment, à proximité des lieux touristiques, des centres commerciaux et des autres zones qui connaissent une forte pression, sur les places de stationnement, rapporte le360.ma.

A en croire le journal Assabah, cette décision fait suite aux 250 plaintes enregistrées, à la mairie de Casablanca, au mois de juin 2019. C’est ainsi qu’une réunion s’est tenue pour aborder le sujet. Elle a accouché d’une recommandation qui sera soumise aux élus qui légiféreront. Il s’agit d’un recensement de l’ensemble des personnes exerçant le gardiennage de voiture dans la métropole, en toute légalité ou illégalité. Une liste exhaustive de l’ensemble des autorisations accordées par les autorités de la ville devrait aussi parvenir au Conseil de la ville.

Le même journal a mis en avant le social qui se cache derrière les autorisations. En effet, elles sont accordées aux veuves ou à d’autres catégories de personnes éligibles. Mais, ces personnes, à revenu faible, marchandent ces autorisations, à des fins politiques. Fort de ce constat, le Conseil de la ville compte gérer désormais les autorisations de gardiennage. Il s’intéressera également au dossier de la légalité des parkings aménagés par les gardiens.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Automobile - Routier

Aller plus loin

Casablanca met la pression sur les gardiens de parking

La question des tarifs de stationnement et de gardiennage est au cœur des préoccupations de la Commune de Casablanca. À travers une communication vidéo, Mohamed Bourrahim, le...

Parkings à Marrakech : de nouvelles mesures pour éviter l’arnaque

Les nombreuses plaintes d’automobilistes et de motards au sujet des prix fixés par des gardiens de parkings sont à l’origine des nouvelles mesures prises par les autorités de...

Marrakech : colère des gardiens de parkings après l’harmonisation des prix (vidéo)

La récente décision du conseil municipal de Marrakech ne fait pas l’unanimité dans le rang des gardiens de parkings. Non contents de cette décision, ils estiment que la...

Un SMS pour payer son stationnement à Fès

À compter du mois d’octobre, le paiement des droits de stationnement se fera par SMS. Selon la SDL, structure en charge de la gestion du stationnement à Fès, le projet sera...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Combien coûte la Lamborghini Urus du rappeur marocain Morad ?

Le rappeur marocain Morad a été récemment aperçu dans les rues du Maroc à bord d’une Lamborghini Urus, une SUV de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Le Maroc, nouvel eldorado des batteries de voiture électrique ?

Le Maroc se donne les moyens pour devenir le prochain hub pour la batterie électrique. Il mise également sur l’expertise de Rachid Yazami, le scientifique marocain qui a inventé l’anode graphite pour les batteries lithium-ion.

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

La première voiture 100 % marocaine présentée au public

Le roi Mohammed VI a présidé lundi au Palais royal de Rabat la cérémonie de présentation du premier véhicule d’un constructeur automobile marocain, ainsi que le prototype d’un véhicule à hydrogène développé par un Marocain résidant à l’étranger.

Dacia, leader du marché automobile marocain, Renault et Hyundai en embuscade

Le marché automobile marocain a connu un début d’année 2024 en demi-teinte, avec une croissance encourageante en janvier suivie d’une baisse inattendue en février.

Dacia et Renault défient la baisse des ventes de voitures au Maroc

La vente de véhicules neufs a atteint 64 025 unités à la fin de mai, en baisse de 4,45 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

La Ferrari 250 GT Coupé du roi Mohammed V est à vendre

Dans quelques semaines, une Ferrari 250 GT Coupé Spéciale de 1956, ancienne possession du Roi Mohammed V, trouvera un nouveau propriétaire lors d’une vente aux enchères organisée par RM Sotheby’s.

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la cherté de leurs produits et services.

Le Maroc accélère la transition vers la mobilité électrique

L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME), regroupant les principaux acteurs du secteur, ambitionne d’installer 2 500 bornes de recharge fonctionnelles pour les véhicules électriques sur l’ensemble du territoire...