Grande-Bretagne : une ministre limogée car musulmane

24 janvier 2022 - 23h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Nusrat Ghani, ancienne vice-ministre britannique des Transports, affirme avoir été évincée du gouvernement lors d’un remaniement en raison de sa foi musulmane. Le Premier ministre Boris Johnson a demandé l’ouverture d’une enquête.

De l’islamophobie au sein du Parti conservateur ? Dans une déclaration au journal The Sunday Times dimanche 23 janvier, la députée Nusrat Ghani, ancienne vice-ministre des Transports et cadre du parti conservateur a affirmé avoir été démise de ses fonctions lors d’un remaniement gouvernemental en 2020 en raison de sa foi “musulmane”. Elle a assuré que c’est un cadre du parti qui lui avait expliqué en février 2020 que son éviction du gouvernement est lié à « ses origines et sa foi ». « On m’a dit que lors de la réunion de remaniement à Downing Street, ma ‘foi musulmane’ avait été soulevée comme ‘un problème’, qu’une femme musulmane au gouvernement mettait mes collègues mal à l’aise et qu’on craignait que ‘je ne sois pas loyale envers le parti, car je n’en faisais pas assez pour le défendre contre les allégations d’islamophobie  », a déclaré l’ancienne vice-ministre, ajoutant qu’elle s’était sentie “humiliée” et “impuissante”.

À lire : Royaume-Uni / Islamophobie grandissante : le parti au pouvoir accusé

Aussi, a-t-elle expliqué que si elle n’avait pas parlé publiquement à l’époque, c’est parce qu’elle avait été avertie qu’elle serait « ostracisée par ses collègues » et que sa « carrière et sa réputation seraient détruites ». Ces accusations ont fait réagir Mark Spencer, cadre du parti. « Ces accusations sont totalement fausses et je les considère comme diffamatoires », a-t-il affirmé sur Twitter. De son côté, Boris Johnson a demandé l’ouverture d’une enquête. « Le Premier ministre a demandé au Cabinet Office », organe du gouvernement, « de mener une enquête au sujet des accusations faites par la députée Nusrat Ghani », a déclaré un porte-parole de Downing Street, dans un communiqué, publié ce lundi. Le souhait de Boris Johnson, ajoutera-t-il, c’est que « les faits au sujet de ce qui s’est passé » soient établis.

Sujets associés : Religion - Enquête - Islam

Aller plus loin

Royaume-Uni : exode massif des musulmans anglais victimes d’islamophobie

Une enquête, menée par le journal anglais The Independent, affirme qu’il y a un exode massif de musulmans qui abandonnent leurs familles en Grande-Bretagne pour un lieu sûr,...

Royaume-Uni : "L’islamophobie est transmise d’en haut"

La députée musulmane Zarah Sultana (Grande-Bretagne) affirme que l’islamophobie est transmise d’en haut. Elle affiche d’ailleurs sa détermination à la combattre.

Royaume-Uni / Islamophobie grandissante : le parti au pouvoir accusé

Dans un rapport publié sur la discrimination au sein du parti conservateur, le parti se retrouve face à un problème d’islamophobie grandissante. Ce problème risque d’ailleurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.