La joie immense des musulmans après l’ouverture de la grande mosquée de Toulouse

19 avril 2022 - 22h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Après des années de travail acharné, la plus grande mosquée de Toulouse ouvre ses portes en ce mois de ramadan au grand bonheur des fidèles.

La mosquée Abou Bakr As-Sidiq, située dans le quartier du Mirail a ouvert ses portes aux fidèles lundi dernier. D’une capacité d’accueil de 4 500 fidèles, elle est la plus grande mosquée de Toulouse devant celle d’Empalot et celle dite du Château (As-Salam). Lors de la prière inaugurale en début d’après-midi (dohr), la mosquée était pleine à craquer. En tout, plus 6 500 personnes accueillis. Ce nombre a poussé les responsables de ce lieu de culte à organiser la prière en deux fois.

À lire : France : Languedoc-Roussillon manque cruellement d’imams

Il aura fallu sept ans de travaux et un investissement de 4 millions d’euros, récoltés avec l’aide des fidèles pour que l’édifice religieux soit construit. D’une superficie de 3 700 m², l’infrastructure s’élève sur trois niveaux. Elle est composée de trois salles de prière dont une pour les femmes, 11 salles de cours, des bureaux, des salles pour les ablutions et un gymnase. « Le projet suscite un engouement sans précédent », se félicite Fayçal Benafla, secrétaire général de l’Association cultuelle et culturelle islamique en France (ACCIF), auprès d’Actu Toulouse.

À lire : Ramadan aux États-Unis : l’adhan résonne à Minneapolis

« Après des décennies de travail acharné dans l’espoir d’un avenir meilleur pour les musulmans de Toulouse et sa banlieue est venu le temps du réconfort. Allah Le Très-Généreux, le Tout-Miséricordieux nous a permis de voir s’ériger, belle et fière, notre chère mosquée du Mirail Toulouse. Lui qui nous a inspiré, puis facilité ce projet et a ensuite transformé un rêve, une simple idée de quelques frères étudiants, il y a de cela près de 40 ans, en réalité aujourd’hui », a fait savoir l’ACCIF dans une vidéo publiée le 13 avril sur ses réseaux sociaux.

À lire : Ramadan : la mosquée d’Averroès de Montpellier débordée par les fidèles

« Pour toutes les sœurs et tous les frères qui ont contribué, de près ou de loin au devenir de cette belle institution, pour toutes celles et ceux qui contemplent aujourd’hui l’édifice place Édouard Bouillères, curieux et pleins d’espoir d’y entrer, voici venue la concrétisation du projet de toute une vie ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Ramadan 2024 - Islam

Aller plus loin

Ramadan : la mosquée d’Averroès de Montpellier débordée par les fidèles

La grande mosquée Averroès, implantée près du lycée professionnel De Vinci, du CFA du bâtiment et du dépôt Tam à La Paillade, est confrontée à l’affluence des fidèles durant ce...

France : la mosquée de Lieusaint, "un symbole d’une laïcité réussie"

En Seine-et-Marne, une nouvelle mosquée accueille les musulmans à Lieusaint. Un projet mûri par l’Amicale des musulmans de Lieusaint (AML) depuis 14 ans, dont l’inauguration a...

France : Languedoc-Roussillon manque cruellement d’imams

La région Languedoc-Roussillon manque cruellement d’imams durant ce mois de ramadan. Un problème récurrent auquel une solution n’a toujours pas été trouvée.

Ramadan aux États-Unis : l’adhan résonne à Minneapolis

Suite au vote d’une résolution de reconnaissance du mois de ramadan par le conseil municipal de Minneapolis fin mars, les mosquées sont autorisées à diffuser les appels à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Officiel : l’Aid al fitr en France, mercredi 10 avril

La commission religieuse de la Grande Mosquée de Paris, avec plusieurs fédérations musulmanes nationales, s’est réunie pour la Nuit du Doute, ce lundi 8 avril 2024, 29ᵉ jour du mois béni de Ramadan 2024-1445/H, indique la Grande Mosquée de Paris dans...

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».