Les greniers marocains, premières banques du monde ? (vidéo)

27 juin 2021 - 21h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, les amazighs utilisaient des greniers berbères dans la région de Souss Massa. Ces anciens greniers pourraient être les premières banques au monde.

Dans une vidéo publiée par Reuters, on voit des anciens greniers utilisés dans la région de Souss Massa. Des documents de valeur, des céréales, des huiles et des bijoux y étaient stockés. Ces anciens greniers berbères sont considérés comme l’un des plus anciens systèmes bancaires.

« Ces greniers collectifs peuvent être le premier signe de l’émergence des banques, car quand on dit banque, c’est un lieu sûr pour protéger la propriété. Celles-ci sont aussi vieilles que ces montagnes, il est même difficile de déterminer la date de leur établissement. Ce que l’on sait, c’est que ces greniers ont développé des planches (tablette)  », a déclaré à l’agence de presse britannique un Marocain rencontré sur le terrain.

À lire : « Bank Of Africa » parle amazigh

Selon ses explications, le conseil d’administration est la loi dictant comment gérer ces institutions. « La plus ancienne tablette connue des chercheurs est la tablette Agadir Oujarif, qui a été écrite en 1492, a-t-il fait savoir. On sait que l’écriture ne commence que lorsque les gens commencent à développer l’histoire de leurs zones, ce qui signifie qu’il remonte aux débuts de l’établissement humain ».

Sujets associés : Amazigh - Agadir - Banques - Vidéos

Aller plus loin

Le Maroc accusé de « génocide linguistique » envers l’Amazigh

Rachid Raha, président de l’Assemblée mondiale amazighe a, dans une lettre adressée à la directrice générale de l’UNESCO, dénoncé vigoureusement, comment « le Maroc, avec la...

« Bank Of Africa » parle amazigh

Les institutions et agences de la banque « Bank Of Africa » du BMCE Group qui appartient au célèbre homme d’affaires marocain Othmane Benjelloun, adoptent des enseignes en...

La langue amazighe au menu du Conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a procédé à l’adoption de plusieurs projets de décret, dont celui qui fixe la composition et les modalités de fonctionnement de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...

Maroc : les nouveaux billets et pièces de monnaie dévoilés

Les nouveaux billets de banque et pièces de monnaie émis par Bank Al-Maghrib (BAM) sont entrés en circulation ce vendredi 24 novembre 2023.

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Bonne nouvelle pour les employés de banque au Maroc

Très bonne nouvelle pour les banquiers marocains qui verront, dès la prochaine fiche de paie, une augmentation de salaire.

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Chèques sans provision : une aministie bienvenue au Maroc

Au Maroc, le service centralisé des amendes pour défaut de provision sur chèques a enregistré en 2022 559 918 incidents de paiement, soit une augmentation de près de 12 %, comparativement à l’année précédente. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la...

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.