Ibrahim Buselham, victime collatérale de la violence entre gangs à Sebta

7 mai 2023 - 21h50 - Espagne - Ecrit par : P. A

Ibrahim Buselham, 16 ans, a été tué le 15 avril 2022, lors d’une fusillade entre réseaux de trafic de drogues à Sebta. Le jeune homme a une victime collatérale de ce règlement de comptes entre gangs rivaux. Sa famille continue de réclamer justice.

Les règlements de compte entre réseaux de trafic de drogues sont devenus monnaie courante à Sebta depuis que les barons des réseaux Tweety et Tayenas ont pris d’assaut les quartiers modestes El Príncipe et Los Rosales de la ville autonome. Le 15 avril 2022, une fusillade a éclaté entre ces gangs rivaux. Ibrahim Buselham, un jeune homme de 16 ans qui était malheureusement au mauvais endroit au mauvais moment, a reçu une balle dans la tête. « Il n’avait rien à voir avec eux. S’il était passé là une minute plus tôt ou à cinq mètres plus loin, il ne serait pas mort », indiquent des sources policières à ABC.

À lire : Espagne : un Marocain baron de la drogue à Sebta, victime d’un règlement de comptes

La famille d’Ibrahim, qui continue de pleurer son départ brusque depuis plus d’un an, réclame justice. « Mon frère n’avait rien à voir avec eux. Ils se sont trompés », affirme Dina Buselham, la sœur de la victime qui déplore que la mort de son frère soit restée impunie à ce jour. « Son ami avait une relation avec les Tayenas. Ils les ont confondus. Les membres de ces deux gangs (Titi et Tayena) font ce qu’ils veulent. Ils peuvent vous tuer ou vous kidnapper. Ils sortent armés dans la rue. Il n’y a pas de loi. Ici, on tue comme dans un jeu vidéo », se désole-t-elle.

À lire : Ferdaous, victime collatérale de règlements de comptes à Anvers

Ibrahim a été enterré au cimetière de Sidi Embarek. Un an plus tard, les barons des deux gangs rivaux ont reçu la sentence divine, dirait-on. Tayena a été agressé avec une arme à feu à Los Barrios (Cadix), alors qu’il sortait de chez lui. Il a rendu l’âme à l’hôpital de La Línea. Dix jours plus tard, Tweety a été arrêté à Manilva. Une arrestation qui a relancé l’enquête sur le meurtre d’Ibrahim, une affaire entre-temps classée pour défaut de preuves. Les enquêteurs attendent de « voir comment ils (les gangs) se réorganisent. On ne sait pas si Tweety tentera de diriger depuis la prison ou si d’autres prendront sa place ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Ceuta (Sebta) - Homicide - Trafic - Violences et agressions

Aller plus loin

Espagne : un Marocain baron de la drogue à Sebta, victime d’un règlement de comptes

La Garde civile a arrêté mercredi dans le port d’Algésiras le présumé auteur du meurtre de « Tayena », un Marocain considéré par la police comme le chef d’un réseau de trafic de...

Ferdaous, victime collatérale de règlements de comptes à Anvers

Une petite fille de 11 ans a été tuée lundi à Anvers dans une fusillade qui visait sa maison à Merksem. Membre d’une famille marocaine impliquée dans le trafic de drogue,...

Espagne : deux Marocains victimes d’un règlement de comptes entre trafiquants de drogue

La Garde civile a arrêté deux personnes pour leur implication présumée dans la fusillade enregistrée mardi dans la municipalité de Punta Umbría à Huelva, qui a fait un mort et...

Soissons : un Marocain condamné pour violences sur ses parents

Comparaissant pour des faits de violence envers ses parents à Soissons, un quinquagénaire marocain à la rue et alcoolique, a été condamné à 20 mois de prison ferme, dont six...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Mohamed Chibi viré d’un restaurant en Egypte

Mohamed Chibi, joueur international marocain évoluant au club égyptien Pyramids fait face à de nombreuses pressions en Égypte. Cette situation découle d’un différend avec Hussein El Shahat, joueur emblématique du club rival Al Ahly.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.