De nombreux Marocains annulent leur voyage au Hajj

29 mai 2022 - 20h20 - Economie - Ecrit par : S.A

La participation des Marocains au hajj sera faible cette année. Et pour cause, bon nombre d’entre eux se désistent. Mohamed Semlali, président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc explique les raisons qui expliquent ce désistement.

Dans une déclaration à Le360, Mohamed Semlali fait savoir que les agences de voyages font état de nombreuses annulations. Ces annulations, explique-t-il, ne sont pas intrinsèquement liées à la hausse des tarifs constatée cette année, mais plutôt au fait que plusieurs personnes ont dépensé leurs économies, ou l’argent qu’elles avaient dédié au hajj pour d’autres besoins. Le responsable a tenté d’étayer ces affirmations. « Il faut tout d’abord citer la hausse des prix des billets d’avion proposés par toutes les compagnies aériennes. Ceux-ci s’élèvent désormais à 14 500 DH par personne. Au prix élevé du kérosène, s’ajoute aussi le taux de change », explique-t-il encore.

À lire : Hajj : les frais fixés à 63 800 DH

« De plus, l’Arabie saoudite a augmenté la TVA, qui est passée de 5 à 15 %, en plus des 5 % habituels de taxes communales, soit un total de 20 %. Il s’agit de charges supplémentaires qui alourdissent par conséquent les frais de ce voyage spirituel », ajoute le président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc. Il a en outre expliqué que le ministère du Tourisme exige des voyagistes, des agences de voyages un service “amélioré” dans le cadre du cahier de charges, ce qui explique aussi l’augmentation des tarifs. « Cette bonification de nos services coûte, au moins, entre 2 000 et 3 000 DH par pèlerin », fait savoir le responsable.

S’agissant des prix des prestations proposées, Mohamed Semlali fait savoir que les offres disponibles sont à partir de 67-68 000 DH pour les produits sociaux, ce qui représente une différence de près de 4 000 DH par rapport aux frais des pèlerins (63 800 DH) encadrés par le ministère des Habous et des affaires islamiques. Selon lui, la différence des prix des billets d’avion réglés par la tutelle et les voyagistes est à l’origine de cet écart.

À lire : Hajj 2022 : les recommandations des autorités marocaines

« Si l’on fait un calcul, en fin de compte, les agences de voyages n’ont pas augmenté les tarifs qu’elles proposent. De plus, leur marge ne dépasse pas 2 500 à 3 000 DH maximum par pèlerin. Notre fédération a convenu avec tous les voyagistes de proposer des formules à des prix raisonnables aux personnes qui en bénéficieront, et qui sont au nombre de 5 206 », conclut le responsable.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Hajj - Islam

Aller plus loin

Hajj : le Maroc déplore les conditions d’accueil en Arabie Saoudite

Le ministère marocain des Habous et des Affaires islamiques a exprimé son mécontentement auprès du ministère du Hajj et de la Omra en ce qui concerne les conditions d’accueil...

Hajj 2022 : les recommandations des autorités marocaines

Le ministère du Tourisme a livré ses recommandations aux pèlerins marocains, précisant que les listes des agences de voyage autorisées à organiser l’opération Hajj 2022 sont...

Maroc : les précisions sur le pèlerinage du Hajj cette année

Les Marocains désireux d’accomplir le pèlerinage du Hajj cette année, sont désormais fixés sur les mesures prises par les autorités saoudiennes. Le ministère des Habous et des...

Hajj 2022 : hausse vertigineuse des tarifs dans les agences de voyages

Le Hajj sera beaucoup plus cher cette année pour les Marocains. Ce pilier très important de l’islam est de moins en moins accessible, notamment pour ceux qui préfèrent passer...

Ces articles devraient vous intéresser :

MRE : Du changement pour l’opération Marhaba 2024

Contrairement aux années antérieures, l’opération Marhaba marquant le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc va démarrer deux jours avant la date habituelle. La coïncidence avec l’Aïd al-Adha oblige.

Le chanteur Ihab Amir au cœur d’une polémique

Une réponse du chanteur Ihab Amir à un de ses abonnés Instagram suscite la controverse au Maroc.

Maroc : la date de l’Aïd al-Adha 2024 connue

L’Aïd El Adha 2024 est l’une des célébrations les plus importantes pour les musulmans. Quand aura-t-il lieu au Maroc ?

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) a annoncé il y a quelques jours la date du début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

Le Maroc débutera le ramadan le mardi 12 mars

Le mois de Ramadan débutera bel et bien mardi 12 mars 2024 au Maroc. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques l’a annoncé ce dimanche 10 mars, après l’observation du croissant lunaire.