De nombreux Marocains annulent leur voyage au Hajj

29 mai 2022 - 20h20 - Ecrit par : S.A

La participation des Marocains au hajj sera faible cette année. Et pour cause, bon nombre d’entre eux se désistent. Mohamed Semlali, président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc explique les raisons qui expliquent ce désistement.

Dans une déclaration à Le360, Mohamed Semlali fait savoir que les agences de voyages font état de nombreuses annulations. Ces annulations, explique-t-il, ne sont pas intrinsèquement liées à la hausse des tarifs constatée cette année, mais plutôt au fait que plusieurs personnes ont dépensé leurs économies, ou l’argent qu’elles avaient dédié au hajj pour d’autres besoins. Le responsable a tenté d’étayer ces affirmations. « Il faut tout d’abord citer la hausse des prix des billets d’avion proposés par toutes les compagnies aériennes. Ceux-ci s’élèvent désormais à 14 500 DH par personne. Au prix élevé du kérosène, s’ajoute aussi le taux de change », explique-t-il encore.

À lire : Hajj : les frais fixés à 63 800 DH

« De plus, l’Arabie saoudite a augmenté la TVA, qui est passée de 5 à 15 %, en plus des 5 % habituels de taxes communales, soit un total de 20 %. Il s’agit de charges supplémentaires qui alourdissent par conséquent les frais de ce voyage spirituel », ajoute le président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc. Il a en outre expliqué que le ministère du Tourisme exige des voyagistes, des agences de voyages un service “amélioré” dans le cadre du cahier de charges, ce qui explique aussi l’augmentation des tarifs. « Cette bonification de nos services coûte, au moins, entre 2 000 et 3 000 DH par pèlerin », fait savoir le responsable.

S’agissant des prix des prestations proposées, Mohamed Semlali fait savoir que les offres disponibles sont à partir de 67-68 000 DH pour les produits sociaux, ce qui représente une différence de près de 4 000 DH par rapport aux frais des pèlerins (63 800 DH) encadrés par le ministère des Habous et des affaires islamiques. Selon lui, la différence des prix des billets d’avion réglés par la tutelle et les voyagistes est à l’origine de cet écart.

À lire : Hajj 2022 : les recommandations des autorités marocaines

« Si l’on fait un calcul, en fin de compte, les agences de voyages n’ont pas augmenté les tarifs qu’elles proposent. De plus, leur marge ne dépasse pas 2 500 à 3 000 DH maximum par pèlerin. Notre fédération a convenu avec tous les voyagistes de proposer des formules à des prix raisonnables aux personnes qui en bénéficieront, et qui sont au nombre de 5 206 », conclut le responsable.

Tags : Hajj - Islam - Religion

Aller plus loin

Comment le Maroc prépare le pèlerinage du hajj ?

Le Maroc s’active pour assurer une bonne organisation du pèlerinage au titre de l’année 1443 de l’hégire, malgré la courte période qui reste pour le départ des...

Hajj : les frais fixés à 63 800 DH

Les frais pour le pèlerinage du Hajj 2022 sont désormais connus. Ils viennent d’être dévoilés par ministère des Habous et des affaires islamiques et doivent être réglés entre lundi...

Maroc : les précisions sur le pèlerinage du Hajj cette année

Les Marocains désireux d’accomplir le pèlerinage du Hajj cette année, sont désormais fixés sur les mesures prises par les autorités saoudiennes. Le ministère des Habous et des...

Trop chers, les Marocains annulent leurs voyages

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al Adha, de nombreuses familles se voient contraintes d’annuler leur voyage en autocar. Et pour cause, la flambée des prix des...

Nous vous recommandons

Maroc : les contrôleurs aériens renoncent à la grève

Le ministre de l’Emploi a réussi à désamorcer la menace de paralysie d’une quinzaine de jours brandie par les contrôleurs aériens, suite à une réunion avec leurs représentants syndicaux.

Appel à l’allègement des conditions d’entrée au Maroc

Farida Khniti, députée du Parti du progrès et du socialisme (PPS), appelle le conseil de gouvernement à alléger les conditions d’entrée au Maroc, le vaccin et le test PCR étant toujours obligatoires pour les voyages par voie...

Sahara : la Russie soutient le Polisario contre le Maroc

L’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Belyaev, a déploré le changement brusque de position de l’Espagne sur le Sahara, rappelant qu’elle a une « responsabilité historique » envers le peuple sahraoui, celle d’achever le processus de...

Voici les produits autorisés à entrer à Sebta depuis le Maroc

Le ministère de la Santé et l’Agence fiscale (AEAT) ont élaboré un guide pour préciser les marchandises qui peuvent traverser la frontière de Tarajal depuis le Maroc, ainsi que les quantités autorisées et les produits...

Le Maroc fortement exposé aux tsunamis

Des chercheurs espagnols du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC) ont récemment indiqué dans une étude que des tsunamis éventuellement provoqués par des failles de saut directionnelles, comme celle d’Averroès dans la zone centrale de la mer...

Sans douanes commerciales, Sebta et Melilla meurent à petit feu

La mise en place des douanes commerciales est l’une des principales conditions pour relancer l’économie de Sebta et Melilla et mettre fin à la contrebande aux frontières des deux villes avec le Maroc, après plus de deux ans de...

Maroc, pays africain le plus attractif

Le Maroc est le pays africain le plus attractif en 2022. C’est ce qui ressort des Indices d’attractivité et de stabilité de l’Institut Amadeus.

Les services secrets néerlandais ont-ils espionné Ridouan Taghi à l’aide de Pegasus ?

Les services secrets néerlandais auraient utilisé le logiciel espion israélien Pegasus pour pirater le téléphone portable du trafiquant de drogue Ridouan Taghi, l’un des leaders de la Mocro-maffia.

Brahim Ghali dénonce le « règne de la terreur » du Maroc

Le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a condamné les « crimes atroces » que subiraient les militants sahraouis de la part du Maroc, et dénoncé le silence « injustifié » et persistant de l’ONU face à ce qu’il qualifie de « règne de la terreur » des...

Ousmane Dembélé et son épouse marocaine sont parents d’une petite fille

L’épouse marocaine de l’ailier international français Ousmane Dembélé a accouché d’une petite fille. Ils sont tous deux devenus parents pour la première fois.