Hajj 2022 : les recommandations des autorités marocaines

29 avril 2022 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le ministère du Tourisme a livré ses recommandations aux pèlerins marocains, précisant que les listes des agences de voyage autorisées à organiser l’opération Hajj 2022 sont disponibles.

Tous les Marocains retenus au tirage au sort du Hajj 2022 encadré par les agences de voyages touristiques, sont invités à contacter leurs agences de voyages afin de compléter leurs dossiers, indique un communiqué du ministère, précisant qu’« il est du droit des citoyens qui souhaitent accomplir les rituels du Hajj sous la supervision des agences de voyages d’être sensibilisés à leurs droits et devoirs . »

Interrogé par la SNRT, Mahmoud El Mahmoudi, patron d’une agence de voyages, a expliqué que « le pèlerin ne doit rien payer à l’agence de voyages, c’est plutôt à la banque qu’il doit faire ça en un seul versement et elle, à son tour, s’occupe de verser aux agences, les montants convenus. » Les pèlerins ne peuvent pas s’adresser, après le tirage au sort, à n’importe quelle agence de voyages afin d’accomplir les rituels du Hajj, a-t-il ajouté.

A lire : Comment le Maroc prépare le pèlerinage du hajj ?

«  Le grand pèlerinage ne dépend pas que de nous. C’est une procédure bien complexe que les Marocains doivent suivre pour garantir le respect de leurs droits. Il faut donc s’assurer que l’agence de voyages figure dans la liste des agences agréées par le ministère et qui sont autorisées à organiser le Hajj. Car il ne faut pas confondre Omra et Hajj, organiser l’un ne signifie pas automatiquement avoir le droit de faire l’autre. », indique pour sa part Mohamed El Gharroubi, directeur d’une autre agence de voyages.

S’agissant du quota des pèlerins marocains, il est de 45 % du quota normal, soit 15 392 pèlerins. Ils se répartissent entre ceux encadrés par le ministère des Habous et des affaires islamiques dont le nombre s’élève à 10 186 et ceux relevant des agences de voyages, dont le nombre s’établit à 5 206, rappelle la même source.

Sujets associés : Religion - Ministère du Tourisme - Hajj

Aller plus loin

Comment le Maroc prépare le pèlerinage du hajj ?

Le Maroc s’active pour assurer une bonne organisation du pèlerinage au titre de l’année 1443 de l’hégire, malgré la courte période qui reste pour le départ des pèlerins.

Maroc : les précisions sur le pèlerinage du Hajj cette année

Les Marocains désireux d’accomplir le pèlerinage du Hajj cette année, sont désormais fixés sur les mesures prises par les autorités saoudiennes. Le ministère des Habous et des...

Pourquoi le coût du pélerinage à la Mecque est aussi cher cette année ?

Le gouvernement a donné quelques détails sur les mesures prises pour la bonne organisation du pèlerinage. Selon les explications, les frais de pèlerinage dépendent du coût des...

Hajj 2022 : hausse vertigineuse des tarifs dans les agences de voyages

Le Hajj sera beaucoup plus cher cette année pour les Marocains. Ce pilier très important de l’islam est de moins en moins accessible, notamment pour ceux qui préfèrent passer...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Au Maroc, le tourisme se remet des effets de la pandémie de Covid-19

Lentement mais sûrement, l’industrie touristique se remet progressivement du Covid-19. C’est ce qui ressort de la présentation du budget du ministère du Tourisme devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Le ramadan est « clairement un sujet sensible dans les clubs » de football

Alors que les joueurs musulmans tiennent à leur foi et préfèrent jeûner, les clubs se soucient bien souvent de leurs performances pendant le ramadan. Un ancien préparateur physique assure que cette période est « clairement un sujet sensible dans les...

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.