Maroc : les hammams obligés de dimunuer leur consommation d’eau

23 mars 2022 - 20h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Les propriétaires des hammams veulent participer à la campagne de rationalisation de l’eau lancée par le gouvernement, en suggérant de réduire désormais la durée du bain à une heure pour les hommes et une heure et demie pour les femmes.

Ce faisant, ces acteurs espèrent jouer leur partition face à la problématique de détresse hydrique qui menace le Maroc, rapporte Al Ahdath Al Maghribia, précisant que cette restriction n’est pas nouvelle puisqu’elle figure dans le règlement intérieur des bains publics notamment dans la région de Casablanca-Settat.

A lire : Maroc : une cinquantaine de villes et villages manqueront d’eau cet été

La mesure énonce également que les clients ne devraient pas se servir de plus de deux seaux pour se laver. Les propriétaires de hammams disent participer à la sensibilisation sur la situation du tarissement de l’eau dans le Royaume.

Selon les données du ministère de l’Équipement et de l’eau, l’homme consomme 150 litres d’eau et la femme 250 litres lorsqu’ils prennent leur bain dans le hammam. Fuyant la cherté des factures d’eau, les propriétaires de ces bains procèdent à des prélèvements illicites d’eau dans des sources et se préoccupent peu de la rationalisation de l’eau, souligne le ministère.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Casablanca menacée d’une pénurie d’eau

Casablanca est menacée d’une pénurie d’eau, selon le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka. Le barrage Al Massira, principal pourvoyeur en eau de la ville, est...

Marrakech : les autorités veulent éviter une pénurie d’eau

La sécheresse sévit dans la région de Marrakech-Safi. Pour remédier à la situation et éviter une rupture de l’approvisionnement en eau, les autorités s’engagent à mobiliser en...

Les hammans marocains incités à consommer moins d’eau

À l’initiative de l’Agence du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia, une campagne de sensibilisation a été lancée, mardi 14 janvier, pour la rationalisation de l’eau...

Bonne nouvelle, les barrages d’eau au Maroc commencent à se remplir

À la date du 17 mars, les barrages marocains ont dépassé plus de 5,3 milliards de mètres cubes (m³), soit un taux de remplissage d’environ 33 %.

Ces articles devraient vous intéresser :

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Maroc : OCP va construire deux usines de dessalement de l’eau de mer

Le groupe marocain OCP va bénéficier d’un prêt de 2,2 milliards de dirhams, soit près de 200 millions d’euros de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) pour la construction de deux usines de dessalement d’eau de mer.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.