Marrakech : les autorités veulent éviter une pénurie d’eau

10 mars 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

La sécheresse sévit dans la région de Marrakech-Safi. Pour remédier à la situation et éviter une rupture de l’approvisionnement en eau, les autorités s’engagent à mobiliser en urgence 522 millions de dirhams.

La région de Marrakech-Safi risque de manquer d’eau potable en cette période de sécheresse sévère. Conscientes de la situation, les autorités s’apprêtent à mettre en place des mesures d’urgence pour éviter le pire. Un financement de 522 millions de dirhams devrait être mobilisé pour financer un plan d’urgence, fait savoir le quotidien Al Akhbar.

La décision de mettre en place ce plan est intervenue après que l’Agence du bassin hydraulique de Tensift a produit un rapport alarmant sur le risque de suspension de l’approvisionnement des villes de la région en eau potable, précise la même source, ajoutant qu’un programme plus structurel sera exécuté à long terme, avec un investissement de 4,6 milliards de dirhams, pour prévenir les risques de pénurie d’eau dans la région.

À lire : Maroc : une cinquantaine de villes et villages manqueront d’eau cet été

Lors d’une session tenue cette semaine et consacrée à la problématique de l’eau, le président du Conseil de la région a expliqué que le plan d’urgence vise à assurer la poursuite de l’alimentation en eau des populations et l’efficacité hydrique pour éviter les gaspillages. Dans ce cadre, il a annoncé la construction de 16 petits barrages d’ici à 2023 de même que la réhabilitation de plusieurs puits et l’exploration de nouvelles sources d’eau.

Le ministre de l’Équipement et de l’eau, Nizar Baraka, a récemment alerté du risque de perturbation de l’approvisionnement en eau au cours de la prochaine saison estivale dans les villes comme Casablanca, Marrakech, Nador, Berkane ou Safi, où l’assèchement des réserves en eau est plus inquiétant.

Sujets associés : Marrakech - Eau - Safi - Nizar Baraka

Aller plus loin

Maroc : les hammams obligés de dimunuer leur consommation d’eau

Les propriétaires des hammams veulent participer à la campagne de rationalisation de l’eau lancée par le gouvernement, en suggérant de réduire désormais la durée du bain à une...

Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de...

Le Maroc parmi les pays les plus touchés par la pénurie d’eau d’ici 2040

Le Maroc est l’un des pays les plus touchés par le changement climatique. Dans moins de 20 ans, le pays connaîtra une pénurie d’eau d’intensité grave.

Sécheresse : le Maroc enregistre un sévère déficit pluviométrique, le sud lance un SOS

Confrontés au manque de pluie, à la raréfaction des ressources en eau aggravée par la surexploitation des nappes phréatiques, les agriculteurs et particuliers du Sud du Maroc se...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets devraient contribuer à améliorer la mobilité dans différentes régions du...

Tunnel entre le Maroc et l’Espagne : rencontre importante à Madrid

Le tunnel qui doit relier le Maroc à l’Espagne via le détroit de Gibraltara été au centre de discussions entre le ministre de l’Équipement et de l’eau marocain, Nizar Baraka, a rencontré à Madrid son homologue espagnole des Transports, de la Mobilité...

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Plusieurs barrages seront construits dans le nord du Maroc

Le Maroc veut renforcer ses ouvrages hydrauliques situés dans la région Nord. À cet effet, il est prévu la construction de petits barrages et lacs collinaires pour une enveloppe budgétaire global 317 millions de DH.

Maroc : le hammam, un plaisir de plus en plus cher

Face à la sécheresse, les autorités marocaines ont décidé de frapper fort. Depuis le mois dernier, les stations de lavage et les bains, traditionnels et modernes, sont contraints de fermer trois jours par semaine. Une décision qui fait grincer des...

Ultimatum pour Veolia au Maroc après la fusion avec Suez

Au Maroc, Veolia, géant français de l’eau et de la gestion des déchets, est dans de sales draps. À l’origine de ses ennuis, la cession de la Lyonnaise des eaux de Casablanca (Lydec), ex-filiale marocaine de Suez chargée de la distribution d’eau et...

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...