Hautes-Pyrénées : un Marocain condamné pour violences sur son fils

24 février 2022 - 09h20 - France - Ecrit par : S.A

Un Marocain en situation irrégulière sur le territoire français a écopé d’une peine de 8 mois de prison avec sursis pour avoir fait subir des violences à son fils pendant 6 ans.

H.B. était jugé pour des violences sur son fils alors âgé de 14 ans, rapporte La Dépêche du Midi. L’adolescent a commencé par subir des maltraitances après la séparation de ses parents. À l’époque, il avait à peine 4 ans. « Monsieur a fait preuve d’exigences particulières concernant l’éducation de son fils. Il exigeait qu’il lui frotte le dos quand il prenait sa douche. Il y a eu aussi les violences verbales, les insultes et les méthodes éducatives surprenantes. Il l’obligeait par exemple à porter de grosses quantités de bois et s’il en laissait tomber, il prenait des coups et son père lui interdisait de pleurer », relate la présidente du tribunal correctionnel. Autres cas de violences : un coup de crosse.

À lire : Brest : un an de prison pour un jeune marocain jugé pour violences aggravées

« Son fils semblait concentrer toute son agressivité. Un jour, il a tué un chat avec un club de golf en interdisant à son fils de crier, tout en lui disant que c’était de sa faute, car il avait laissé la porte ouverte et que l’animal s’était introduit dans la maison. Les expertises démontrent que le jeune homme est touché psychologiquement », poursuit la présidente du tribunal correctionnel.

À lire : France : un MRE condamné pour violences sur sa femme et sa maîtresse

Décrit comme quelqu’un de « fantasque, adepte des théories du complot », le père nie en bloc les accusations de violences physiques contre son fils. « Ce ne sont pas des violences, c’est une démonstration. Il n’y a pas eu de châtiments, juste des petits coups », dit-il. La crosse du fusil ? : « cela ne s’est pas passé, s’il a eu un bleu, ce n’est pas à cause de moi », répond le prévenu. Qu’en est-il du chat tué ? « Il est rentré dans la maison et après je l’ai retrouvé mort », assure-t-il.

À lire : France : une Marocaine qui frappait son mari et ses enfants à coups de câble condamnée

Le dossier est « doublement inquiétant, estime le procureur. Le prévenu est absent, les victimes aussi, cela mets un sentiment de malaise et ce monsieur est actuellement en situation irrégulière sur le territoire français ». Il a requis six mois de prison ferme. Le tribunal n’a pas suivi les réquisitions du procureur. Le verdict est tombé : le père violent a écopé de 8 mois de prison avec sursis.

Sujets associés : France - Enfant - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

France : une Marocaine qui frappait son mari et ses enfants à coups de câble condamnée

Une peine de six mois de prison et la perte de l’autorité parentale ont été prononcées à l’encontre d’une femme d’origine marocaine accusée de violences envers ses trois enfants...

Espagne : un Marocain sequestre pendant 1 an son fils dans sa chambre

La police a arrêté un Marocain résidant en Espagne après des faits de maltraitance commis sur son fils de 10 ans. Il lui est reproché d’avoir enfermé le garçonnet dans une...

Espagne : un Marocain arrêté pour avoir drogué sa femme et ses deux enfants

La police de Madrid a arrêté mardi un Marocain de 47 ans pour avoir maltraité et drogué sa femme de 41 ans, également d’origine marocaine, et leurs deux enfants de 10 et 13 ans,...

France : un MRE condamné pour violences sur sa femme et sa maîtresse

À Rouen, un Marocain a écopé de deux ans de prison pour violences sur sa femme et sa maîtresse.

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.