Brest : un an de prison pour un jeune marocain jugé pour violences aggravées

22 mai 2021 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le tribunal de Brest a condamné un jeune marocain, à huit identités différentes, à un an de prison pour violences aggravées à l’égard d’un mineur.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 18 au 19 mai, rue Jean-Jaurès, au niveau de l’arrêt de tramway du Pilier-Rouge. Un jeune homme a reçu plusieurs coups d’une arme tranchante au visage et un coup proche de la trachée. Les policiers sont arrivés sur les lieux. La victime a pu décrire son agresseur. Celui-ci sera arrêté dans les 40 minutes sur le parking de Kerfautras. Dès qu’il a aperçu les policiers, Bilal Aroati a tenté de dissimuler plusieurs objets sous une voiture en stationnement. Il s’agit d’une tenaille, d’un briquet et d’un morceau de verre de cinq centimètres portant des traces rouges pouvant être du sang.

Vendredi, le prévenu a comparu devant le tribunal de Brest. À la barre, il rejette en bloc les accusations. « Je n’ai rien fait, ce n’est pas moi. Il est connu pour se blesser lui-même régulièrement », a-t-il assuré, faisant savoir que lui et la victime se connaissaient depuis une incarcération commune. Ces déclarations de celui qui a déjà été condamné à sept reprises, notamment par le tribunal pour enfants de Rennes, à la suite de violences, rébellions et vols avec effraction déconcertent la procureure. « Je suis frappée de voir l’agressivité de ce prévenu qui ose dire que la victime s’est elle-même défigurée. C’est se moquer du tribunal, il faut arrêter de raconter n’importe quoi », a-t-elle noté.

Le jeune marocain était sorti de prison le 6 mai. Sa dernière incarcération remonte à octobre 2020. Le prévenu porte huit alias différents (algériens, marocains). Il s’est souvent déclaré mineur. Son avocat a d’ailleurs soutenu qu’il est mineur et qu’une analyse osseuse réalisée par un médecin en 2018, à Brest, estimait son âge à 14 ans. Le tribunal n’y croit pas. Le verdict est tombé : Bilal Aroati écope d’un an de prison avec maintien en détention.

Sujets associés : Brest - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

Hautes-Pyrénées : un Marocain condamné pour violences sur son fils

Un Marocain en situation irrégulière sur le territoire français a écopé d’une peine de 8 mois de prison avec sursis pour avoir fait subir des violences à son fils pendant 6 ans.

Toulouse : un Marocain risque l’expulsion pour avoir agressé un contrôleur

Un jeune Marocain âgé de 18 ans a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal de Toulouse, pour avoir agressé au couteau des contrôleurs du métro. Il fait également...

Quatre mineurs marocains placés en garde pour avoir agressé une femme à Montpellier

Un équipage de la Police secours a interpellé quatre mineurs non accompagnés originaires du Maroc dans le secteur de l’avenue d’Assas. Il leur est reproché d’avoir agressé une...

Hausse des violences contre les soignants à Dakhla

Devant la multiplication des agressions physiques envers le personnel médical, la Direction régionale de la Santé et de la Protection sociale de Dakhla-Oued Eddahab a exprimé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».