Hausse des violences contre les soignants à Dakhla

25 octobre 2021 - 06h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Devant la multiplication des agressions physiques envers le personnel médical, la Direction régionale de la Santé et de la Protection sociale de Dakhla-Oued Eddahab a exprimé toute son amertume et souligne avoir pris des mesures pour poursuivre en justice les auteurs de ces actes ignobles.

Vendredi dernier, un individu a agressé et blessé une aide-soignante pendant la garde dans le service d’isolement du Covid-19 au Centre hospitalier régional Hassan II de Dakhla. Une agression de trop, selon le communiqué de la Direction régionale de la santé, parvenu à la MAP.

À lire : Agression sauvage dans un hôpital de Casablanca

Dans son communiqué, la direction a également condamné les agressions que subissent les cadres médicaux, administratifs ainsi que les agents de sécurité dans les établissements de santé de la région, et qui sont l’œuvre des individus accompagnant des patients. Ces comportements « ignobles et irresponsables » ont provoqué « l’horreur et la panique » chez les citoyens, les patients et le personnel de ces établissements.

À lire : Une femme, victime d’un viol collectif, décède à l’hôpital

Face au phénomène devenu récurrent, la Direction régionale a exprimé sa détermination à défendre la dignité du personnel de ce secteur, qui se sacrifie malgré les difficultés dans le souci de fournir les services sanitaires de qualité.

À lire : Maroc : des centres de vaccination paralysés après une agression

C’est pourquoi, la direction de la Santé entend user de tous les moyens pour que ceux qui s’adonnent à ce genre de comportements soient punis avec la rigueur de la loi, affirme-t-on.

Sujets associés : Santé - Dakhla - Violences et agressions

Aller plus loin

Marrakech : le personnel d’un hôpital attaqué au sabre

Le personnel soignant d’un centre de vaccination pour nourrissons de Marrakech a été agressé par une bande criminelle armée de sabres. Plusieurs professionnels ont été blessés à...

Brest : un an de prison pour un jeune marocain jugé pour violences aggravées

Le tribunal de Brest a condamné un jeune marocain, à huit identités différentes, à un an de prison pour violences aggravées à l’égard d’un mineur.

Les violences physiques coûtent cher aux ménages marocains

2,85 milliards de dirhams (MMDH), c’est ce que coûtent aux ménages marocains, les violences physiques et sexuelles. C’est ce qui ressort d’une enquête du Haut-Commissariat au...

Agression sauvage dans un hôpital de Casablanca

Un groupe d’individus armés de pierres et de couteaux a attaqué vendredi un hôpital de Casablanca. "Les mcharmlines" s’en sont pris au personnel soignant et saccagé plusieurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.