Recherche

Maroc : des centres de vaccination paralysés après une agression

© Copyright : DR

15 août 2021 - 08h40 - Société - Par: A.T

Comme annoncé lors du sit-in organisé jeudi, la grève des infirmiers et techniciens de santé marocains a eu lieu vendredi 13 août dans plusieurs centres de santé.

Cette grève a été organisée par le Mouvement des infirmiers et techniciens de santé au Maroc (MITSM), en protestation à la violente «  agression  » d’une infirmière et d’un étudiant à l’Institut Supérieur des Professions Infirmières et Techniques de Santé (ISPITS).

Cette bavure orchestrée par des agents d’autorité au centre de vaccination « Idmaj Anassi » à Sidi Bernoussi à Casablanca, a eu des répercussions sur le bon déroulement du service médical dans plusieurs hôpitaux en ces temps de crise sanitaire.

À lire : Maroc : voici les grandes lignes du plan de réforme du système de santé

Rappelant les faits, le Syndicat indépendant des infirmiers « dénonce vivement l’attaque barbare dont a été victime l’infirmière et l’étudiant » et demande l’ouverture immédiate d’une enquête par les autorités compétentes pour leur rendre justice et considération à l’ensemble du corps des infirmiers et des techniciens de santé, mobilisés sans faille depuis le début de la pandémie.

Pour se faire entendre, ces professionnels de santé ont paralysé vendredi, l’ensemble des services hospitaliers à l’exception des services d’urgences, d’accouchement et de réanimation.

Mots clés: Grève , Ministère de la Santé , Bavure policière , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Casablanca

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact