Maroc : un rapport sur les violences faites aux femmes

29 mai 2021 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : J.D

La commission nationale pour la prise en charge des femmes victimes de violence va présenter, lundi 31 mai, son premier rapport annuel d’activités menées au Maroc, où 5,3 millions de femmes sont victimes de violences, principalement dans leur foyer.

Ce rapport qui sera présenté ce lundi 31 mai, est une revue exhaustive des actions, des acquis enregistrés et des propositions en vue d’une meilleure prise en charge des femmes victimes de violence au Maroc, où on estime à 5,3 millions (46,1 %) de femmes victimes de violences dans l’espace conjugal.

L’initiative bénéficie du soutien du programme conjoint entre l’Union européenne et le Conseil de l’Europe intitulé «  Soutien régional à la consolidation des droits de l’homme, de l’État de droit et de la démocratie dans le sud de la Méditerranée  » (Programme Sud IV), cofinancé par les deux organisations et mis en œuvre par le Conseil de l’Europe.

Présidée par Zhour El Horr, la commission est l’instrument national spécialisé dans la lutte contre la violence faite aux femmes au Maroc. Selon une étude, le contexte conjugal demeure l’espace de vie le plus marqué par la violence et la violence psychologique reste la forme la plus répandue.

En effet, au cours de l’année 2019, plus de 7,6 millions de femmes, soit 57,1 %, ont subi au moins un acte de violence, tous contextes et formes confondus. En milieu professionnel par contre, seulement 15,1 % de femmes ont subi le phénomène de violence dans l’exercice de leur fonction tandis que 12,6 % en ont fait les frais dans l’espace public.
Pour inverser cette tendance, la commission nationale a été mise en place le 5 septembre 2019, conformément à la loi 103.13 et son décret d’application. Elle est dotée d’une indépendance administrative et décisionnelle, et est composée de 19 membres représentant des départements gouvernementaux et administrations centrales concernés par les violences faites aux femmes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Femme marocaine - Violences conjugales

Aller plus loin

90% des femmes du nord du Maroc ont été victimes de violences

Les violences faites aux femmes et aux filles prennent de l’ampleur dans le nord du Maroc. Environ 9 filles et femmes sur 10 dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont été...

Maroc : hausse des chiffres des violences faites aux femmes

Le Maroc a enregistré cette année une hausse des violences contre les femmes, qui ont concerné 61 388 affaires, selon un bilan de la Direction générale de la sûreté nationale.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Maroc : un soupçon d’adultère conduit à un drame conjugal

Soupçonnant sa femme d’adultère, un homme habitant dans la région d’Azilal a tué sauvagement sa femme. Une enquête été ouverte et l’agresseur arrêté par les gendarmes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...