Le désespoir des parents de Dina, une Marocaine bloquée à Ceuta

17 juin 2021 - 20h50 - Espagne - Ecrit par : P. A

Dina El Yassini Haidour fait partie des migrants arrivés en masse à Ceuta entre le 17 et le 19 mai. Un mois après cette tentative collective qui a provoqué une crise migratoire entre le Maroc et l’Espagne, la jeune marocaine est toujours bloquée dans la ville autonome. Sa famille désespère.

Les parents de Dina, El Houssin et Ikram, n’en peuvent plus de cette situation d’éloignement. El Houssin, le père de Dina, très affecté, a partiellement perdu la vue à cause de cette situation qui a fait monter sa tension artérielle. La Marocaine, âgée de 13 ans, bloquée à Ceuta depuis le 17 mai où elle a entrepris de rejoindre l’enclave avec des amis, veut aussi rentrer au Maroc pour retrouver sa famille. Mais pour le moment, les autorités locales n’acceptent pas de remettre la mineure à ses parents, fait savoir El Faro de Ceuta.

À lire : L’Espagne exige des garanties avant le retour des mineurs marocains

Pourtant, la famille El Yassini Haidour, qui fait partie des 7 familles marocaines qui souhaitent le retour de leurs enfants, a fourni aux autorités marocaines les documents qui attestent qu’ils sont les parents de Dina. Mais l’accès à la zone frontalière leur est refusé, et les responsables du centre de Piniers où est hébergée Dina, ne peuvent pas remettre la mineure à la police sans constater la présence physique de ses parents. Dina ne cesse d’appeler sa famille à l’aide. Ses parents, désespérés, ne savent plus à quelle porte frapper. Ils sont prêts à faire l’impossible pour revoir leur fille, comme nager jusqu’à Ceuta pour la récupérer.

Le roi Mohammed VI a pourtant réitéré ses Hautes instructions aux ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères afin de solutionner définitivement la question du retour des mineurs marocains non accompagnés en situation irrégulière. Mais dans la réalité, le constat est tout autre. De son côté, l’Espagne exige des garanties avant tout rapatriement de ces mineurs. À l’évidence, les autorités des deux pays ne s’accordent pas sur les conditions de retour de ces enfants qui sont les victimes collatérales des tensions entre le Maroc et l’Espagne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Ceuta (Sebta) - Rapatriement

Aller plus loin

Crise migratoire : 920 mineurs marocains pris en charge à Ceuta

Parmi les milliers de migrants marocains arrivés en masse à Ceuta en début de semaine dernière, la police nationale a dénombré 920 mineurs qui ont été répartis dans trois...

Le roi Mohammed VI prend en charge le dossier des mineurs non accompagnés

La question des mineurs marocains non accompagnés à l’étranger préoccupe le roi Mohammed VI qui a renouvelé ses instructions aux différents ministres en charge du dossier afin...

Migrants mineurs : 92 % de leurs familles leur préfèrent l’Espagne au Maroc

Plus d’un millier de mineurs marocains non accompagnés sont arrivés à Sebta entre le 17 et le 18 mai, déclenchant une crise migratoire inédite. Malgré la prise en charge de 1...

Une Espagnole bloquée au Maroc avec ses deux enfants

Sukaina Ahmed Abderrazak, une jeune femme originaire de Ceuta, est bloquée au Maroc avec ses deux filles qui n’ont pas été reconnues par leur père d’origine marocaine. Malgré...

Ces articles devraient vous intéresser :

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».