Recherche

Les homosexuels marocains se révoltent contre les islamistes, et appellent à manifester

© Copyright : DR

9 mai 2013 - 17h54 - Société - Par: Bladi.net

La communauté lesbienne, bi et trans francophone marocaine (LGBT) vient de lancer un appel à manifester au Maroc le 17 mai prochain à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, pour dénoncer, disent-ils, les violations dont ils seraient victimes au Royaume.

« L’homosexualité est naturelle et ne doit pas être criminalisée », plaident les gays et les lesbiennes marocains, estimant que l’homosexualité est l’un des « éléments constitutifs de leur identité sexuelle ».

Les « LGBT » ont également appelé le ministre de la Justice Mustapha Ramid à abroger l’article 489 du code pénal, criminalisant l’homosexualité au Maroc, réclamant par la même occasion le droit à la visibilité médiatique sur les chaînes de télévision publiques.

Avant de sortir manifester dans la rue, les lesbiennes, gays, bi et trans du Maroc ont aussi lancé une cyber-campagne pour revendiquer la dépénalisation de l’homosexualité au Maroc, appelant le peuple marocain à les reconnaître dans leurs droits.

La semaine dernière, deux homosexuels ont été arrêtés après avoir été aperçus en train de s’embrasser dans un jardin public à Temara. Les deux hommes, dont un ingénieur d’Etat, sont poursuivis pour relation sexuelle contre nature. Les deux jeunes ont été placés à la prison de Salé dans l’attente de leur jugement.

Article 489 du code pénal marocain :

Est puni de l’emprisonnement de six mois à trois ans et d’une amende de 200 à 1.000 dirhams, à moins que le fait ne constitue une infraction plus grave, quiconque commet un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe.

Mots clés: Manifestation , Droits et Justice , Homosexualité Maroc , Mustapha Ramid , Ministère de la Justice et des Libertés

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact