Hydrogène vert : une priorité pour le Maroc

25 août 2021 - 06h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Le Maroc mise davantage sur l’hydrogène vert en ce qui concerne les énergies renouvelables. Dans ce sens, plusieurs initiatives ont été mises en place afin d’affermir la place du royaume dans le secteur.

Le Maroc prend de l’altitude en matière de développement durable et est totalement engagé à réussir sa transition énergétique. Le pays se fait remarquer à l’international comme un leader en matières d’énergies renouvelables, fait part Aujourd’hui Le Maroc, ajoutant que le déploiement de l’hydrogène vert est aujourd’hui au cœur de l’activité du département de l’énergie, des mines et de l’environnement et des autres instances concernées. Plusieurs initiatives ont déjà été lancées dans tout le Maroc, précise le journal, soulignant que ces actions viennent s’ajouter à l’instauration d’une stratégie de développement, conformément aux recommandations de l’étude ayant confirmé que le Maroc dispose d’un grand potentiel pour le développement de ce secteur.

A lire : Le Maroc vise la première place mondiale de production d’hydrogène vert

« La mise en œuvre de cette stratégie dont l’objectif est de satisfaire la demande locale et d’optimiser l’exploitation du potentiel national, notamment à travers des exportations, s’articule autour de trois axes stratégiques », indique le département de l’Énergie. Il s’agit premièrement des technologies de développement technologiques et des économies de coûts. Viennent ensuite, les investissements et l’approvisionnement. Le troisième axe porte sur les marchés et la demande, notamment, la réalisation des opportunités de la demande. « À cet égard, un plan d’action a été défini en vue de mettre en œuvre les dispositions de cette stratégie de manière progressive et ce, jusqu’à l’horizon 2050 », précise le quotidien.

A lire : Le Maroc tient à ses ambitions pour l’hydrogène vert

Par ailleurs, le ministère procédera également à la mise en place des mesures importantes pour l’intégration industrielle locale de la filière hydrogène via la formation des ressources humaines et le transfert d’expertise auprès des compétences marocaines. Il s’agira aussi de gérer le financement nécessaire pour le développement de l’hydrogène et des activités de production concernées entre autres. Il faut noter que les objectifs fixés à l’horizon 2050 prévoient le développement d’un marché national de l’hydrogène. Ainsi, tous les opérateurs et investisseurs sont invités à l’usage d’une énergie propre fondée sur l’hydrogène vert.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Energie - Environnement - Développement

Aller plus loin

Vers la production de l’hydrogène vert au Maroc

Après l’énergie électrique, l’énergie solaire et l’éolien, le Maroc veut produire l’hydrogène vert. À ce titre, le royaume, en collaboration avec un institut allemand, compte...

Le Maroc tient à ses ambitions pour l’hydrogène vert

Fidèle à son engagement pour l’hydrogène vert, le Maroc a signé la semaine dernière, un nouvel accord avec l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), visant à...

Le Maroc vise la première place mondiale de production d’hydrogène vert

Être le premier producteur et exportateur d’hydrogène vert mondial à l’horizon 2030, c’est la nouvelle ambition du Maroc. Les autorités ont dévoilé leur intention avec des...

Hydrogène vert : le Maroc poursuit sa lancée vers la transition énergétique

D’ici 2030, le Maroc veut porter la part des énergies renouvelables à plus de 52 %. À cet effet, il a développé un modèle énergétique favorable à la production de l’hydrogène...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

Le groupe Thalès renforce sa présence au Maroc, près de 150 emplois à terme

Le groupe français Thalès, spécialiste mondial de cybersécurité, va renforcer sa présence au Maroc à travers un nouvel investissement d’une valeur de plus de 350 millions de dirhams dédié au secteur de l’outsourcing.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Maroc : les autoroutes en projet

Le programme d’investissement de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) devrait atteindre plus de 8 milliards de dirhams pour les trois prochaines années, révèle le rapport sur les entreprises et établissements publics (EEP), annexé au...

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du...

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Maroc : « Marée » de déchets après les iftars sur les plages

Les associations de défense de l’environnement dénoncent le non-respect des règles environnementales par certaines familles qui laissent d’importantes quantités de déchets sur les plages après y avoir rompu le jeûne pendant le mois de Ramadan.