Le Maroc va investir 90 milliards de dirhams dans l’hydrogène vert d’ici 2030

24 novembre 2022 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le roi Mohammed VI a donné des instructions pour accélérer la mise en œuvre de la feuille de route nationale de production d’hydrogène vert et de ses dérivés. C’était lors de la réunion de travail sur les énergies renouvelables qu’il a présidée mardi au palais royal de Rabat.

Élaborer dans les meilleurs délais une « Offre Maroc » opérationnelle et incitative couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière de l’hydrogène vert. C’est l’une des principales instructions données par le roi Mohammed VI à cette réunion. « Nous sommes heureux de cette décision royale. En tant que cluster, qui a contribué à l’élaboration de la feuille de route nationale sur l’hydrogène, nous avions besoin de cette position forte au plus haut niveau de l’État », se réjouit Yahya Zniber, le président du Cluster Green H2.

À lire : Noor Midelt, hydrogène vert : les directives du roi Mohammed VI

La concurrence dans ce secteur devient de plus en plus rude. Plusieurs pays africains ambitionnent de produire l’hydrogène vert et ses dérivés. « On peut citer l’Égypte, l’Algérie, la Libye, la Mauritanie, le Soudan et le Tchad au Nord et à l’Est de l’Afrique, tandis qu’au Sud du continent, il y a le Botswana, la Namibie et l’Afrique du Sud qui se sont signalés », rapporte le quotidien Les Inspirations Eco.

De son côté, le Maroc travaille à devenir un acteur incontournable du développement de la filière de l’hydrogène vert au niveau régional et capter jusqu’à 4 % de la demande mondiale en molécules vertes. L’objectif de la feuille de route nationale sur l’hydrogène est de mettre en avant l’hydrogène vert en tant que solution technologique de conversion et de stockage d’énergie, comme l’ont expérimenté le Japon, l’Allemagne, la France, le Danemark et l’Espagne.

À lire : Hydrogène vert : une priorité pour le Maroc

La demande nationale en hydrogène vert est estimée à 4 TWh en 2030 pour une puissance de 2 GW en sources d’énergie renouvelable, 22 TWh en 2040 pour une puissance de 12 GW et 40 TWh en 2050 pour une puissance d’environ 20 GW, ce qui équivaut « à un investissement cumulé de 90 milliards de dirhams à l’horizon 2030 et 760 milliards de dirhams à l’horizon 2050 ». À l’export, elle est estimée à 10 TWh en 2030 pour une puissance de 6 GW en sources d’énergie renouvelable, 46 TWh en 2040 pour une puissance de 25 GW et 115 TWh en 2050 pour une puissance d’environ 60 GW ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Energie

Aller plus loin

Hydrogène vert : Le Maroc futur champion, l’Espagne dépassée

Le Maroc pourrait dépasser l’Espagne et devenir d’ici 2050 le plus grand fournisseur d’hydrogène vert de l’Europe, selon une récente étude commanditée par la Commission européenne.

L’Indien ReNew Power veut investir dans l’hydrogène vert au Maroc

Renew Power, leader des énergies renouvelables en Inde, étudie la possibilité de produire de l’hydrogène vert et du méthanol au Maroc.

Hydrogène vert : le Maroc pionnier en Afrique

Le Maroc se positionne peu à peu comme un véritable pionnier en matière d’énergies renouvelables. Le royaume est cité en exemple pour sa marche vers une nouvelle source...

Le Marocain Gaia Energy et l’Israélien H2Pro s’allient dans l’hydrogène vert

En marge de la 27ᵉ Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27), un accord de partenariat a été signé entre Gaia...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Shell fournira du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe

Un contrat prévoyant l’approvisionnement de 0,5 milliard de mètres cubes de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) par an vient d’être signé entre Shell International Trading Middle East Limited FZE et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Gazoducs, regazéification et hydrogène vert : les paris du Maroc

Le Maroc travaille à développer les énergies renouvelables pour garantir son indépendance énergétique. Les autorités du royaume ont prévu un plan ambitieux de construction d’oléoducs et de gazoducs pour atteindre cet objectif d’ici 2030.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de...

Le Maroc, « future centrale » énergétique de l’Europe ?

À l’heure où la résilience face aux défis climatiques doit se renforcer, le Maroc nourrit des ambitions pour les énergies renouvelables, lesquelles font de lui un partenaire de choix de l’Europe. Il ambitionne notamment de produire 52 % de son énergie...